Home > Topics > Expat Life > Leçons et bénéfices d’une vie à l’étranger
hands-600497_1280

Claudiaexpat a recensé les avantages qu’elle pense liés à une vie passée à l’étranger. 

Article traduit de l’anglais par Anne en France

 

Il y a quelques temps un ami m’a demandé d’écrire un article pour ce site dans lequel j’expliquais ce que nous apportait la vie d’expatriés et comment nous pouvions utiliser cette expérience dans le monde du travail. Je me suis rendue compte qu’il n’était pas facile d’expliquer ce que l’on gagnait à vivre à l’étranger. Mais je me suis concentrée sur ce que je ressentais et que je ressens à chaque fois que je me retrouve dans un nouveau milieu et plusieurs choses me sont venues à l’esprit : des choses que l’on ne peut attribuer à une situation précise mais qui avec le temps vous transforme en un être particulier: une personne mobile.

Découvrons ensemble ce que je pense être les dons et avantages les plus importants que l’on récolte en vivant à l’étranger et comment vous pouvez les mettre à profit dans votre travail. Je serai ravie d’avoir votre avis sur cette liste et d’y rajouter vos idées.

1 . Flexibilité : Pour vivre dans une culture différente, il faut comprendre et accepter des comportements divers et parfois étranges. Ceci se fait de façon presque inconsciente et nous rend plus flexibles face au changement, prêts à nous adapter. Cette facilité d’adaptation est très importante lorsque l’on se retrouve confronté à de soudains changements. Ceux d’entre nous qui ont l’habitude de s’adapter aux nouvelles réalités et à maintenir une flexibilité dans leur vie professionnelle rencontreront plus de succès car ils ne perdront pas de temps à s’adapter à de nouvelles conditions.

2 . Une meilleure connaissance de nous mêmes : face à une nouvelle culture, nous nous basons sur la nôtre pour comparer. Par exemple, lorsque nous découvrons comment les gens se saluent dans un pays, nous pensons à la façon de faire dans notre culture. Ce n’est qu’un exemple, mais tout ce que nous faisons dans notre nouvel environnement nous renvoie à notre culture, notre pays et à nous-mêmes, renforçant ainsi notre connaissance de nous-mêmes et de nos limites. Ceci nous renforce, nous rend plus concentrés et sûrs de nous et nous aide à nous affirmer dans différentes situations, y compris professionnelles , et particulièrement dans le travail en équipe.

3 . Nouvelles langues : apprendre une nouvelle langue, au-delà d’être la porte vers une nouvelle culture, rend nos esprits plus flexibles et souples. Certaines des langues apprises à l’étranger sont utilisées dans plusieurs pays (l’espagnol par exemple), mais même si on ne les utilise pas plus tard dans la vie, elles constituent une connaissance supplémentaire. Dans le monde du travail, la maîtrise d’une langue étrangère peut être un atout.

4 . Un réseau : nous développons nos cercles de relations. En vivant à l’étranger, nous nous créons un cercle d’amis et de connaissances en dehors de nos origines nationales. Nous rencontrons et devenons amis avec des gens de tous horizons, ce qui peut se révéler utile lors de la recherche d’un emploi ou d’informations professionnelles, du lancement d’un nouveau projet …

5 . La créativité : apprendre à fonctionner dans un système inconnu nous oblige à prendre des décisions sans beaucoup de références, souvent rapidement et spontanément. Ceci est profitable à notre esprit et à notre capacité d l’improvisation. Nous devenons plus rapides, efficaces et entreprenants au travail.

6 . L’assurance : à l’arrivée dans un nouveau pays, nous sommes comme des enfants – soudainement, toutes nos connaissances disparaissent, nous n’avons aucun moyen ou outil pour déchiffrer notre nouvel environnement et apprendre à y vivre. C’est un long chemin pavé d’erreurs. Apprendre à vivre dans un nouveau monde engendre beaucoup d’erreurs. Cependant, ces erreurs nous rendent plus forts et plus sûrs de nous. Dans le monde du travail, ceux qui manquent de confiance en eux souffrent car, inconsciemment, ils s’empêchent de progresser. Au contraire, une personne pleine d’assurance, sera appréciée par son entourage.

7 . Ouverture sociale : dans une vie sédentaire, nos relations sociales sont « protégées » car elles se développent dans un cadre culturel familier et au travers de codes de communication connus. D’un autre côté, s’ouvrir aux autres à l’étranger implique avoir intégré la notion
« d’inconnu » qui pèse parfois sur les relations humaines. Nous devons faire attention à ce que l’on dit et à la façon dont on le dit, afin de n’offenser personne, et nous nous efforçons de communiquer de façon correcte et d’aller au-delà des barrières culturelles et linguistiques. Cet exercice élargit notre capacité à écouter, à nous adapter, à mieux comprendre et accepter la nouvelle culture. Touts ces qualités sont primordiales dans le monde du travail pour mieux fonctionner en équipe mais aussi en binôme.

8 . Analyse contextuelle : nous apprenons à mieux analyser notre environnement, quelque chose que l’on n’a pas à faire lorsqu’on est chez nous où tout est familier. Vivre à l’étranger c’est devoir assimiler très vite tous les symboles, attitudes et signaux pour accélérer le processus d’adaptation. Ceci est nécessaire à notre survie, mais nous permet aussi de développer nos capacité d’analyse, de percevoir des détails et d’aboutir à une vision globale. Inutile de préciser que ces qualités sont utiles dans le milieu professionnel. Rencontrer un nouveau client, analyser un marché, lancer un nouveau projet et évaluer un site informatique : l’importance de l’analyse acquise à l’étranger portera ses fruits.

9 . Absence de préjugés et respect de la diversité : rien de tel que d’être confronté à la diversité pour prendre conscience de nos préjugés et à quel point il est facile de les perdre en découvrant une nouvelle culture. Vivre à l’étranger nous permet de comprendre que la diversité fait partie intégrante de notre monde et qu’elle est nécessaire. Dans le monde du travail international, un esprit ouvert sans préjugés nous rendra plus ouverts aux nouvelles idées et à de nouvelles approches.

10 . Qualités pratiques/logistiques : enfin, nous apprenons à gérer de manière efficace les questions logistiques et pratiques. Nos talents d’organisation trouvent toute leur place lorsque nous déménageons d’un pays à l’autre. Quoi prendre, comment l’envoyer, comment déménager, que laisser derrière, comment emballer nos affaires, quand partir, toutes ces questions que l’on ne se pose pas dans une vie sédentaire. Une vie mobile est pleine d’imprévus logistiques que l’on apprend à gérer. En plus de faire preuve de créativité et d’un sens pratique pour gérer mille situations, nous apprenons beaucoup sur les compagnies de déménagement, les envois, les emballages, les entrepôts et bien plus.

 

Claudiaexpat
Djakarta, Indonésie
Mars 2016