Home > Topics > Expat Men > Un bébé né d’un bébé
Fammies main

Christophe, français expatrié en Suisse, a crée une plateforme très utile pour les familles qui veulent partager photos et moments de vie avec leur proches, surtout s’ils vivent ailleurs. En plus il a lancé un blog d’expat plein d’infos intéressantes, http://www.blogexpatriation.com/. Claudiaexpat lui a posé quelques questions pour mieux le connaitre et découvrir ses initiatives. Merci Christophe! 

 

Peux-tu nous raconter un peu de ton expatriation? As-tu suivi ta femme ou c’est ton job qui vous a fait déplacer? 

Bonjour Claudia ainsi qu’à toutes les lectrices et lecteurs de ton blog.

J’ai eu l’opportunité d’aller travailler en Suisse, à Genève plus exactement. Comme j’en avais marre de la pollution parisienne et que j’avais une belle offre, je n’ai pas hésité une seconde. Comme Genève n’est qu’à 3 heures de train, pendant plusieurs mois, je faisais l’aller retour. Je partais le lundi matin très tôt et rentrais le vendredi soir. Au bout de plusieurs mois, c’est devenu fatiguant, surtout qu’avec mon épouse, on ne supportait plus d’être séparés ainsi chaque semaine. Nous avons donc fait le choix de nous expatrier en Suisse et de quitter la grisaille parisienne une bonne fois pour toute ! Notre déménagement et installation sur place se sont très bien passés, même si c’était un peu dur les premiers mois d’être séparés de nos proches, on a gagné en qualité de vie. On ne regrette pas une seule seconde !

On dirait qu’il n’y a pas beaucoup de différences entre la France et la Suisse, mais chaque déménagement a ses défis…quels ont été les votre? 

Déjà, il n’y a pas la barrière de la langue que l’on peut rencontrer lorsqu’on s’expatrie dans un pays qui n’est pas francophone. Il n’y a pas non plus le fameux choc culturel dont certains expatriés témoignent lorsqu’ils déménagent à l’autre bout de monde. Nous concernant, il n’y a eu aucun problème et nous avons très vite trouvé nos marques. Le pays est très accueillant et les Suisses sont des gens formidables pour la plupart. Nous avons lié beaucoup d’amitiés sur place, et notre expatriation s’est vraiment bien passée. A tel point que désormais, lorsque nous retournons à Paris, notre ville d’origine, c’est plutôt à reculons ! (rires). Heureusement, nous ne sommes pas si éloignés que ça de notre ancienne région, seulement 3h en train entre Genève et Paris. À chaque fois que nous devons revenir à Paris, nous sommes vite pressés de revenir à la maison, et de retrouver le lac Léman et les montagnes ! Le seul regret que nous puissions avoir est de ne pas avoir franchis le pas de l’expatriation bien avant.

FammiesTu as créé Fammies.com. Peux-tu nous expliquer de quoi il s’agit et comment tu es parvenu à l’idée? 

Fammies.com est une plateforme familiale sécurisée permettant de créer un espace privé pour partager ses photos et vidéos à distance avec ses proches. Le service est très utilisé par de nombreuses familles expatriées dans le monde. Il offre une réelle alternative sécurisée aux réseaux sociaux pour partager avec sa famille ou ses amis. Le service offre une version en Français et en Anglais.

Fammies n’est pas un réseau social, mais une plateforme de création d’espaces sécurisés, sans publicité, ni utilisation des données personnelles (comme c’est le cas sur Facebook par exemple). La plateforme est facile à prendre en main et à utiliser, que ce soit pour l’administrateur de l’espace ainsi que pour les invités qui s’y connectent. On peut créer son espace depuis son ordinateur, sa tablette ou son smartphone, le personnaliser puis on invite ses proches, sa famille ou ses amis à se connecter dans son espace. C’est aussi simple que ça mais très efficace pour partager avec seulement les personnes que l’on choisi, en toute sécurité. Evidemment, l’espace que l’on a créé est totalement invisible sur les moteurs de recherche et l’utilisation est confidentielle. Seuls les invités sont au courant de l’existence de l’espace et peuvent s’y connecter.

L’idée m’est venue tout naturellement car j’ai eu besoin de ce type de service lorsque notre fils est né, il y a quelques années (en 2012). Comme il n’était pas question de partager la moindre photo de notre enfant sur Facebook, nous avons cherché un service adapté à la famille, facile à utiliser, à personnaliser et surtout, qui n’obligerait pas les membres de notre famille à créer un compte ou à s’inscrire.

N’ayant rien trouvé d’intéressant ou de facile à utiliser, par exemple pour les grands-parents de nos familles, (même aux Etats-unis) j’ai créé Fammies. Le service est né pratiquement en même temps que mon fils.

 

Interview par Claudiaexpat
Mars 2016