Home > Topics > Expat Life > Health > L’équitation thérapeutique en Israël
Ippoterapia main

Laurence est franco-israelienne et travaille à INTRA (Israel National Therapeutic Riding Association). Nous la remercions pour cet article qui nous introduit au monde de l’équitation thérapeutique en Israël.

 

Raphael attend patiemment sa leçon d’équitation. Il a mis sa bombe et s’est déjà posté sur la rampe, au bord de la carrière. Caline, sa jument préférée, s’approche, guidée par l’une des bénévoles du centre. Un large sourire éclaire le visage de Raphael lorsqu’il s’installe sur la selle. Doucement, Caline se met en marche. Il semblerait que la petite jument ait conscience de la fragilité de son cavalier et c’est avec beaucoup de précaution qu’elle avance, imperturbable, devant ce qui, éventuellement, aurait pu effrayer un autre cheval.

Raphael est atteint du syndrome de Down également connu sous le nom de mongolisme. Il a 20 ans. Au bord de la carrière, son père l’observe avec admiration et fierté. Ses yeux s’embuent légèrement lorsque que ce dernier rit aux éclats, stimulé  par un trot cadencé. Le cavalier saisit les rennes et dirige la jument avec assurance. Raphael ne parle pas mais trouve, clairement, le moyen de communiquer  avec Caline.  La communication non verbale qui s’installe entre ces cavaliers très particuliers et leur monture, engage les sens, les énergies et les émotions. Il nous semble parfois, que cette relation, qui n’inclut pas forcément un échange visuel, est forte et intensive, comme si le cheval et le cavalier communicaient  sur une seule et même longueur d’onde.

equitation israelLes soins par l’équitation sont basés sur la présence du cheval comme médiateur thérapeutique et sont dispensés à une personne dans ses dimensions psychiques et corporelles. Ces thérapies sont fréquemment recommandées pour les enfants et les adultes souffrant d’autisme, de paralysie cérébrale ou d’handicaps mentaux et moteurs. Les soins par l’équitation sont également recommandés dans le cadre éducatif, pour aider les enfants en échec scolaire ou pour les soutenir en cas de souffrances psychologiques. Il s’agit d’un travail qui implique l’accompagnement par un thérapeute spécifiquement formé pour ce type de prise en charge.

Les soins par l’équitation sont reconnus dans le monde et se pratiquent dans de nombreux pays. Il est important de préciser que, en Israël comme dans la plupart des pays anglophones, le terme de “Therapeutic Riding”, équitation thérapeutique, comprend en fait plusieurs notions:

– La thérapie générale par le cheval – Ce type de soins (le plus répandu) se base sur l’utilisation des qualités naturelles du cheval dans le but d’améliorer ou de rééduquer des états mentaux, affectifs, comportementaux ou physiques. Ces qualités sont liées à la stimulation sensorielle, motrice, neurologique, intellectuelle et affective qu’induit l’animal. Cette thérapie ne peut être prodiguée que par un professionel diplômé en équitation et en thérapie par le cheval (Therapeutic Riding Instructor).

equitation israel4– L’Equithérapie – Soins de physiothérapie prodigués par un kinésithérapeute ou un spécialiste du développement fonctionnel quand le patient est à cheval.  En plus des modalitiés du traitement classique, le praticien utilisera le mouvement induit par le cheval pour intensifier les effets thérapeutiques.

– L’handi-sport (Sport for Disabled) – est la pratique du sport équestre par les handicapés. L’adaptation des modalités sportives et l’entrainement des personnes souffrant d’handicaps physiques et mentaux ne peut se faire qu’encadrés par des professionels du sport équestre également diplômés pour les thérapies par le cheval. Cependant, étant donné l’aspect sportif- compétitif de cette pratique, le sport équestre pour les handicapés moteurs (Para Equestre) est géré par la Fédération Equestre et le sport équestre pour personnes souffrant d’handicaps mentaux est géré par l’organisme “Special Olympics” de chaque pays.

Israël est l’un des pays connus pour son avancée en la matière et l’expérience innovante de ses spécialistes. La rééducation des blessés de l’armée par l’équitation fut le moteur pour le développement de cette spécialité et les équipes israéliennes furent les premières à élaborer des procédés de soins par les chevaux aux personnes victimes d’atteintes cérébrales post- traumatiques et aux victimes d’attentats.

equitation israel2Il existe actuellement en Israël une bonne centaine de centres proposant des soins par l’équitation. La plupart d’entre eux développent un département d’équitation thérapeutique en plus du sport équestre. Certains centres se spécialisent de façon exclusive en thérapie par l’équitation (voir un bas une liste de centres).

La majorité des centres proposant de la thérapie par l’équitation se spécialise en soins aux personnes souffrant de conditions que l’on pourrait qualifier de “légères” alors que seule une poignée de ces centres sont équipés pour traiter les handicapes lourds. Parmi eux, le Parc à Ramat Gan, Grofit près de Eilat ou le centre “Sousse Noam”du kibbutz Nezer Sireni.

Le ministère de la défense fut le premier organisme à prendre en charge les soins par l’équitation pour la rééducation des blessés de guerre. Depuis 2002, les assurances maladies (Kupot Holim) prennent en charge le remboursement partiel de ces soins. Chacun de ces organismes impose des critères spécifiques de prise en charge. Cependant, les soins par l’équitation  restent chers et l’activité reste largement tributaire de dons et supports financiers.

equitation israel3Cet article resterait incomplet sans parler des chevaux de thérapie. Ils sont sélectionnés selon des critères physiques et comportementaux. Ils sont costauds, en bonne santé et ne présentent pas de problèmes de boiterie chronique ou d’inégalité dans le mouvement. En plus des critères de sélection, ces chevaux seront entrainés à tolérer les spécificités des soins aux handicapés comme les mouvements incontrôlés de certains cavaliers, l’utilisation d’accessoires de thérapie ou de jeux ou certaines techniques de mises en selle. Ces chevaux sont sujets à de nombreuses pressions physiques et mentales. Il sera, par conséquent, important d’entretenir leur forme en alternant travail avec période de repos et avec des entrainnements effectués par des cavaliers confirmés. Des promenades en extérieur, un régime nutritif équilibré sont également la clef d’une longue et heureuse carrière.

La thérapie par l’équitation est, en Israël, en plein essor. Au fil du temps, elle se fait plus professionelle et la formation des moniteurs plus académique. Ses résultats la rendent également populaire auprès du corps médical qui bien souvent la prescrit, sachant que le cheval réussira à remotiver les patients les plus tristes ou les plus fatigués par des années de soins. Notre métier de thérapeute par l’équitation est physiquement et mentalement très difficile. Il exige beaucoup d’énergie et n’est pratiqué à long terme que par des hommes et des femmes motivés par leur métier, la conscience profonde du devoir envers ceux que la vie n’a pas aidé et l’amour et le respect des chevaux.

 

Laurence Weill Ikan
Juin 2016

 

INTRA
Kfar Hanoar Hadassa Neurim (proche de Netanya)
Tel. 09-8666305
Site web: http://www.intra.org.il

Centre de Haemek Therapeutic Riding Afula (dans le village/lycée WIZO Nir Haemek)
Tel.  04-6527065

Centre de Telmond 
http://www.trci.org.il
Tel. 09-7965880

Centre de Grophit près de Eilat
Tel. 054-5640119

Centre de Ramat Gan
Tel. 03-6315001

Centre “Soose Noam” du Kibbutz de Nezer Sireni
Près de Nes Tziona/Rechovot
Tel. 08-9278158