Home > Topics > Art & Culture > Books > 108 soupes spéciales
helen-main

Helen est une amie d’Expatclic depuis toujours. Nous l’avons suivie dans ses aventures dans le monde; nous avons publié ses articles, utilisé ses belles photos, et je l’ai rencontré personnellement partout où nos destins se croisaient – Honduras, Italie, Jérusalem… Née à Londres, elle a grandi en Italie, Helen s’installe ensuite à Paris et puis, en 1993, à New York, où elle obtient son diplôme de la prestigieuse école The International Centre of Photography. Helen travaille partout dans le monde comme photographe (très douée !), en se plongeant toujours âme et corps dans les cultures qu’elle rencontre sur son chemin. Passionnée depuis toujours par le Yoga, la méditation et le Tantra, en 1999 à New York, Helen découvre le yoga de B.K.S. Iyengar, et décide d’approfondir son parcours, qui l’amènera à devenir enseignante de yoga. A partir de 2007, Helen est à nouveau basée à Paris, où elle enseigne le yoga Iyengar en France et à l’étranger. Passionnée depuis toujours par l’écriture et la cuisine, Helen nous présente aujourd’hui sa dernière créature, 108 chakra soupes, un livre en français publié par les Editions Marabout. Merci de tout cœur, Helen !

Claudiaexpat

 

Je te connais depuis très longtemps, et au début je lisais tes magnifiques newsletters, dans lesquelles on remarquait ton talent pour l’écriture. Ensuite tu as été photographe, très douée, pendant beaucoup d’années, pour enfin te dédier à plein temps au yoga. Avec ce livre, 108 chakra soupes, retournes-tu à ta passion originale ?

Petite précision : j’écrivais ma newsletter, précurseur du blog, pendant les années de New York, quand j’étais déjà photoreporter. Mais il est vrai que la passion pour l’écriture remonte à il y a longtemps, quand j’étais étudiante et je vivais à Paris.

helenL’histoire de comment sont nées les 108 chakra soupes est racontée dans l’introduction du livre, et je ne veux pas la répéter pour qui décidera de l’acheter. Pour vous donner juste une idée, le livre est né pendant les années de formation comme enseignante de Iyengar yoga, trois ans intenses d’immersion totale. J’arrivais tard le soir, et selon les principes de l’ayurveda, que je suis depuis plus de vingt ans, il faut avoir mangé léger et digéré avant de se coucher. C’est comme ça que j’ai commencé à faire des soupes. Non pas des soupes ordinaires, par contre, car grâce à une inspiration venue je ne sais pas d’où, j’ai commencé à expérimenter la cuisine en me basant sur les couleurs des centres énergétiques chakras, et la cuisine ayurvédique.

Ensuite, en particulier après l’encouragement de ma très chère amie Elena de Turin, j’ai commencé à écrire les recettes, qui sont ensuite devenues un livre. Le choix du nombre est tombé sur le 108 car c’est un numéro sacré dans toutes les cultures. Ce sont des recettes simples et faciles à cuisiner, plutôt une invitation à réveiller les sens et l’imagination, que des recettes rigides dans leurs contenus.

Raconte-nous un peu de ton parcours en temps qu’enseignante de yoga

La rencontre avec le yoga Iyengar a eu lieu en 1999 à New York par hasard, et ça a été un coup de foudre. L’idée de devenir enseignante est née plusieurs années après, j’ai fait ma formation en 2010, une fois rentrée à Paris. Devenir enseignante de yoga et abandonner le monde de la photographie a été une évolution intérieure.

Helen en Inde

Helen en Inde

Une rencontre fondamentale dans mon parcours avec le yoga a été quand je vivais à Mumbai comme photoreporter en 2003, et que j’ai rencontré Zubin Zarthoshtimanesh, qui reste encore aujourd’hui mon professeur et guide. Je suis unie à lui aussi par un lien d’amitié avec sa femme et ses enfants, et mon fils, qui comme moi pratique le yoga Iyeangar.

Ensuite il y a eu la rencontre avec BKS Iyengar et toute sa famille et le studio à l’Institut de Pune, en Inde.

Plus qu’enseigner le yoga, pour moi il s’agit de partager des connaissances qui ont transformé ma vie à tous les niveaux. Aujourd’hui je donne des cours généraux, mais aussi des classes spécifiques pour personnes avec des problèmes de scoliose et de dos. Pouvoir soulager la douleur et aider des gens avec différents problèmes est pour moi un grand honneur.

Est-il vrai qu’on puisse stimuler les chakras avec les soupes ? Comment t’es-tu rapprochée de la chose ?

Les chakras sont 7 « roues », centres énergétiques qui vont de la base de la colonne vertébrale au sommet du crâne. Aux chakras correspondent des sons, odeurs, couleurs. Les couleurs peuvent être utilisées sous différentes formes, y comprises celles de la nourriture, mais surtout celles de la présentation visuelle. Je suis partie d’ici pour m’inspirer dans le choix des ingrédients, même si évidemment, une fois cuits ils changent de couleur.

Réveiller ou équilibrer notre énergie fait partie de ce qu’on peut aussi appeler le réveil de la conscience, de la sensibilité intérieure, et simplement trouver l’état d’âme qui génère une certaine sérénité, indépendamment de ceux qui sont les vicissitudes de l’existence. Ça veut dire être présents à soi même, trouver l’essence de ce qu’on est.

Dans mon petit livre j’invite les personnes à stimuler leurs sens à travers la cuisine, à prendre le temps de savourer la nourriture et à découvrir la relation entre ce qu’on mange et notre état général.

Chaque action faite de pleine conscience est la méditation, et c’est dans la méditation que nous nous reconnectons avec l’énergie profonde, avec notre essence.

Comment as-tu décidé d’écrire un livre, et comment as-tu fait pour trouver un éditeur ?

Comme je disais, je n’ai jamais vraiment décidé, ça a été plutôt les personnes autour de moi qui m’ont fait penser à faire quelque chose avec les soupes que je cuisinais depuis longtemps. J’ai donc commencé à les noter et j’ai ensuite décidé le nombre : 108, car 108 sont les perles du mala pour chanter les mantras, 108 sont les salutations au soleil au début de l’année, 108 est un numéro mathématique dans la série de Fibonacci, etc.

Helen dans son appartement à Paris

Helen dans son appartement à Paris

A partir du moment où j’ai finalement décidé d’écrire les recettes des soupes dans un cahier, un an s’est écoulé.

Ensuite j’ai demandé à deux connaissances, un photographe et un graphiste, de m’aider à faire un modèle de présentation.

Ensuite, je me suis demandée, qu’est-ce qu’on fait maintenant ?

Je n’avais pas du tout envie d’envoyer des lettres inutiles à des éditeurs qui ne les lisent pas s’ils ne te connaissent pas, ou si tu n’es pas connu(e). Je l’ai fait juste pour me sentir bien avec ma conscience avec deux éditeurs italiens, deux français et deux américains. Tous m’ont répondu le même : joli, oh oh oh !!! mais non, merci.

Donc je me suis dit que j’avais fait mes devoirs, s’il allait être publié l’éditeur serait apparu.

Un jour au Tigre yoga club où j’enseigne le yoga à Paris, il y a avait la présentation d’un livre de cuisine diététique mais fait avec goût. Entre un cours et l’autre j’ai croisé Delphine, l’auteure du livre, et en parlant avec elle, je lui ai raconté l’histoire de mon Chakra soupes, et elle m’a dit que je devrais contacter Marabout car ils étaientsont à la recherche d’un livre un peu original sur l’Ayurveda… Nous avons échangé nos adresses e-mail, elle m’a présenté à Hachette/Marabout, et voilà, j’ai trouvé un éditeur !

Le livre est en français : as-tu l’intention de le traduire en italien, ou en anglais ?

Je serais très contente de voir le livre traduit dans toutes les langues possibles ! Mais surtout en anglais car les pays anglophones sont très enthousiasmés par les soupes… Ceci ne dépend pas de moi mais de Hachette/Marabout et de leur département de promotion et traduction. Evidemment ceci ne m’empêche pas de trouver un éditeur étranger intéressé et de le mettre en contact avec Marabout.

Des projets futurs ?

Pas de projets particuliers à part celui d’adopter un chien. Je suis sereine avec ce qui se développe devant moi et je ne cherche rien de plus ni de moins.

La dance m’a apporté le théâtre, le théâtre m’a apporté la littérature, la littérature m’a apporté la photographie, la photographie m’a apporté le yoga, le yoga a fait naitre les chakra soupes, les chakra soupes…

 

Helen Giovanello
Paris, France
Octobre 2016  

Photos ©Helen Giovanello

Article traduit par Claudiaexpat et révisé par Line