Home > Vie à l'étranger > Animaux > Amener son chat en Indonésie

Claudiaexpat nous raconte comment elle a amené son chat Grigiotta à Djakarta.

Une des choses qui me faisaient le plus peur à l’idée de me déplacer à Djakarta, c’était le fait de devoir y amener mon chat.

Dans plusieurs forums et beaucoup de sites web sérieux et mis à jour, j’avais lu que tous les animaux qui rentrent en Indonésie devaient rester en quarantaine pour une période de 14 jours. Je pense que la quarantaine est la chose qui nous préoccupe le plus quand on décide de prendre un animalexpat. Dans mon cas, en plus, j’avais déraciné Grigiotta de Jérusalem, et je lui avait fait passer trois mois et demi dans quatre maisons différentes et une pension pour chats : mon souci était en train de se transformer en véritable angoisse.

Mais contre toutes prévisions, à 24 heures de mon arrivée, Grigiotta nous a rejoint dans notre nouvelle maison : la voici totalement camouflée dans dans son nouvel environnement (bien malin celui qui la trouvera):

 Gatto a Jakarta resized

Elle m’a même été livrée, avec ses hurlements d’indignation, à la porte. Si vous voulez savoir qui est le saint qui a rendu tout ça possible, allez tout de suite à la fin de l’article. Si, par contre, vous voulez recueillir des infos utiles et des expériences qui peuvent vous aider dans des déménagements à venir, poursuivez votre lecture.

Les documents requis pour amener un chat à Djakarta sont :

1.     Un certificat d’analyse de sang qui atteste de l’immunité à la rage. Ce certificat doit être délivré par un laboratoire reconnu (vous trouvez la liste ici), et ne doit pas avoir été effectué plus d’an an ou moins de trente jours de la date du départ. Prenez gare à ne pas vous faire piéger par la date d’expiration! Une fois que votre animal a été vacciné et vous avez le précieux document avec vous, faites le rappel du vaccin avant un an de la date du vaccin qui précède la prise de sang. Si vous le laisser expirer, vous devez tout refaire.

2.     Le livret des vaccins mis à jour avec les vaccins standard internationaux

3.     Un certificat d’importation

4.     Un certificat d’exportation, délivré par un vétérinaire officiel du pays de départ, qui certifie que le chat a été vacciné contre la rage et est en bonne santé, et peut donc voyager.

Vous pouvez obtenir le certificat d’importation à travers le Ministère de l’Agriculture Indonésien (http://www.deptan.go.id/), ou en contactant un pet relocator, solution qui est évidemment plus chère, mais qui vous épargne beaucoup de travail car tout est pris en charge par lui et vous voyagez tranquilles, en sachant que tout est ok. Vous devez envoyer au pet relocator:

–       Une copie de votre passeport
–       Une copie du livret des vaccins du chat
–       Une copie du résultat de la prise de sang avec le contage anti rage
–       Un certificat issu par n’importe quel vétérinaire, qui affirme que le chat est en bonne santé.

Il vous faut à peu près une dizaine de jours pour avoir un certificat d’importation, qui vous sera envoyé par courrier électronique et que vous ajouterez dans le dossier des documents de voyage de l’animal.

A ce point vous êtes – ou plutôt, le chat est – prêt à partir.

En supposant que vous venez de si loin comme moi, je vous invite à bien réfléchir entre garder le chat en cabine avec vous ou l’envoyer en soute. J’étais déjà assez hésitante après que Grigiotta ait hurlé pendant 4 heures sur le vol Tel Aviv-Milan. Quand j’ai lu les conditions de KLM pour garder les chats en cabine, j’ai pris ma décision finale. Nous parlons d’un vol qui en tout oblige le chat à rester dans une cage pendant à peu près 24 heures. Si vous l’amenez en cabine, vous devez le mettre dans une cage petite, et le pauvre animal ne peut même pas s’étendre ; en plus vous devez vous assurer (je ne sais pas comment c’est possible, mais bon) que l’animal n’évacuera pas pendant toute la durée du voyage, et qu’il ne produira donc pas d’odeurs désagréables. En outre, le chat doit se taire (autre condition en mon sens impossible à respecter). Si vous le mettez dans la soute, vous pouvez utiliser une cage plus grande (les dimensions maximales sont cm 122x81x89), qui fait que le chat peut bouger un peu.

Gatto a Jakarta3En parlant de cage, je vous informe que KLM n’accepte plus les cages conventionnelles en plastique avec la fermeture à pression. La cage doit être en fer et avec fermeture dans un seul point et suffisamment sure pour garantir que le chat ne puisse pas ouvrir et s’échapper à l’extérieur. Les rouleaux sont aussi interdits. Comme ça ne m’avait pas été communiqué, je me suis présentée avec une cage en plastique conventionnelle, et pour la mettre sur l’avion elles ont dû la remplir de pinces en plastique pour la rendre plus sure. KLM est une compagnie merveilleuse pour le traitement des animaux, même si elle est plus chère que les autres. J’ai dépensé 350 euros pour Grigiotta, 200 pour le billet et 150 pour le traitement en transit à Amsterdam (où ils ont un hôtel pour animaux dans l’aéroport !). Ils l’ont certainement bien traitée car quand je l’ai retrouvée, à la fin du vol, ils avaient placé à l’intérieur de la cage, sur la porte, une petite tasse avec de l’eau.

A  notre arrivée le pet relocator était déjà là, et il a pris en charge le chat avec un monsieur très gentil (mais tout le monde est gentil ici) de la quarantaine vétérinaire. Pendant toute la période avant le voyage, j’avais communiqué avec Havi par mail (après lui avoir parlé au téléphone une fois au mois d’aout, quand j’étais à Djakarta en vacances). Très ponctuel et précis dans ses réponses, Havi propose trois solutions :

1   Documents d’importation, réception à l’arrivée, dédouanement, 14 jours de quarantaine, livraison à domicile (375 euro)

2   Documents d’importation, réception à l’arrivée, dédouanement, 1 à 3 jours de quarantaine, livraison à domicile (503 euro)

3   Documents d’importation, réception à l’arrivée, dédouanement sans quarantaine, livraison à domicile quatre ou cinq heures après l’arrivée (775 euro).

Il demande que son honoraire lui soit versé entièrement avant le voyage, et ensuite, comme déjà expliqué, il se charge de tout.

Maintenant Grigiotta est bien installée, même s’elle souffre un peu de la chaleur : le climat humide de Djakarta est difficile à supporter par un animal qui n’y est pas habitué. Il est évidemment très important que le chat boive suffisamment. Ici on trouve tout pour les animaux.

Si vous avez besoin de clarifications ou d’autres informations, n’hésitez pas à me contacter

Havinalika Pet Relocation Services
Perum Villa Nusa Indah
Blok U16 no 9 Jatiasih
Bekasi, Indonesia
Tel. +622193180393 o +62281585035179
E-mail: havi_2nd@yahoo.com o havinalika@gmail.com

Claudiaexpat
Djakarta, Indonésie
Juillet 2015

Comme vous êtes là…

...est-ce qu’on peut vous demander de nous offrir un caffe ? On rigole, bien sûr, mais pas complètement. Vous avez peut-être remarqué qu’Expatclic n’a pas de pubs ni de contenus payants. Depuis 13 ans nous travaillons pour fournir des contenus et une assistance de qualité aux femmes expatriées dans le monde entier. Mais maintenir un tel site web a des coûts très élevés, que nous couvrons partiellement avec nos propres frais d’adhésion à l’association qui gère le site, et des dons spontanés de la part de celles qui apprécient notre travail. Si vous pouviez nous donner même une toute petite contribution pour couvrir le reste, nous vous en serions profondément reconnaissant. ♥ Vous pouvez nous soutenir avec un don ou en devenant membre honoraire d’Expatclic. Merci de tout cœur.