Home > École > Conseils de méthodologie

Le mois de juin approchant à grands pas, pensons à nos étudiants, expatriés ou non, et à cette longue période de révisions et d’examens.
Expatclic leur fait part de quelques conseils de méthodologie pour les amener sur le chemin de la réussite et leur souhaite bonne chance.

A . Préparation physique
L’étudiant doit veiller à être en bonne condition physique durant toute cette longue période.
Il doit veiller à -se nourrir sainement (horaire de repas, pas de grignotages, éviter les excitants et boire régulièrement)
-avoir un nombre d’heures de sommeil suffisant (8 heures dans une chambre aérée favorise l’organisation de la pensée et permet au cerveau de recharger ses batteries)
-se réserver des plages horaires de détente et d’activités physiques (oxygénation des cellules.)

Il est important de mettre en place un rythme de vie qui aidera à tenir le coup, à garder sa motivation et à arriver en forme à l’examen.

B . Gestion du temps et des priorités
L’étudiant doit s’organiser, se fixer des objectifs (accessibles), établir un horaire et un plan de travail en tenant compte des moments de la journée auxquels il est le plus productif.
Cette grille horaire doit être simple, et doit permettre au jeune d’avoir une vue d’ensemble sur toute la période.
Elle sera flexible et évolutive, il est toutefois conseillé de s’y tenir et de ne pas accumuler trop de retard.
Les plages de travail seront généralement courtes (45-50 min) pour que l’attention et la concentration soit maximale. Le nombre d’heure de travail par jour doit permettre de garder une vision claire du cours et d’être en pleine mesure de soi-même.

C . Le travail
Trois aspects importants dans la démarche de l’étude d’un cours.
– La motivation ; l’étudiant doit avoir envie de connaître un cours ou une partie de cours pour s’en souvenir plus tard.
– La réorganisation du matériel ; l’étudiant doit comprendre la matière et la restructurer pour pouvoir l’évoquer plus tard.
– La mémorisation ; l’étudiant doit revoir plusieurs fois ce cours qu’il a restructuré, reconstruit.

I. La motivation
Il est important que l’étudiant ait une motivation suffisamment forte avant de commencer à étudier. Celle de s’acquitter par rapport aux obligations d’examen, de diplôme ou d’accès à la profession n’est pas nécessairement suffisante pour soutenir un effort quotidien de longue durée. L’étudiant doit s’intéresser à la matière et cet intérêt fait parfois défaut. Il se cultive pour une large part. Participer à la vie socio-culturelle, documenter le cours par des lectures d’articles ou de livres peut contribuer à motiver et favoriser l’apprentissage.

II. La réorganisation du matériel
Comprendre : « un cours bien compris est déjà à moitié acquis. »
C’est important de comprendre le sens de tous les mots et le sens de chaque passage d’un texte.
On peut s’aider en crayonnant des schémas, des dessins, en visualisant et imaginant le contenu du cours. Un contenu abstrait devient ainsi beaucoup plus concret.

Par exemple : En Histoire, réaliser un schéma décrivant la succession d’évènements menant au déclenchement de la première guerre mondiale et mettant en évidence les différentes alliances.

Associer : Une idée nouvelle peut être associée au dessin ou à une image mentale. Elle peut aussi être rapprochée d’autres connaissances qu’on a, ou opposée à d’autres idées. Nous pouvons aussi situer cette idée nouvelle dans le temps et dans l’espace, faire des interférences (nouvelles associations autour de l’idée qu’on veut retenir).
Il est important de multiplier les associations et les liens entre ce qu’on étudie et ce qu’on connaît déjà.

Par exemple : pour l’apprentissage d’une langue étrangère, associer au mot que l’on apprend l’image mentale de l’objet qu’il représente.

Structurer : Faire des fiches de synthèse, des résumés ; dégager les idées principales du cours, leur donner un titre, une étiquette verbale et les rattacher ensuite aux idées secondaires, s’aider de mots-clefs.

Créer des liens entre les idées importantes (se déduisent elles l’une de l’autre ?, s’ajoutent elles l’une à l’autre ?, Ont-elles un même thème ?,…)

Organiser et structurer le matériel, le placer dans un réseau. Les titres et les mots-clefs sont des indices qui permettront de trouver ce que l’on recherche dans sa mémoire.

III. La mémorisation
Pour qu’un savoir puisse rester aisément et rapidement accessible il faut l’entretenir activement par la répétition. Cette répétition ne pourra se faire que sur une matière préalablement comprise, associée, visualisée et structurée.

Lorsque la matière est bien comprise et apprise, l’étudiant est normalement prêt et pourra plus facilement être confiant pour l’examen.
Pour gérer son stress, il pourra utiliser des techniques de relaxation, apprendre à contrôler sa respiration, et à positiver en s’imaginant par exemple, après l’examen lorsqu’il reçoit les bonnes notes souhaitées.

Bon courage…

Cathleen de Kerchove
Transition consultant
Avril 2004
New York

Comme vous êtes là…

...est-ce qu’on peut vous demander de nous offrir un caffe ? On rigole, bien sûr, mais pas complètement. Vous avez peut-être remarqué qu’Expatclic n’a pas de pubs ni de contenus payants. Depuis 13 ans nous travaillons pour fournir des contenus et une assistance de qualité aux femmes expatriées dans le monde entier. Mais maintenir un tel site web a des coûts très élevés, que nous couvrons partiellement avec nos propres frais d’adhésion à l’association qui gère le site, et des dons spontanés de la part de celles qui apprécient notre travail. Si vous pouviez nous donner même une toute petite contribution pour couvrir le reste, nous vous en serions profondément reconnaissant. ♥ Vous pouvez nous soutenir avec un don ou en devenant membre honoraire d’Expatclic. Merci de tout cœur.