Home > Art et Culture > Photographie > Un clic pour recommencer

Fabrizia est l’une des nombreuses femmes qui ont trouvé Expatclic sur Internet et qui nous a contacté pour exprimer son admiration pour notre travail, et pour nous offrir un coup de main. Dans son cas, l’aide a pris la forme de relectures et traductions d’articles en anglais. En fait les langues maternelles de Fabrizia sont l’italien et l’anglais, parce que son histoire fascinante fait d’elle un vrai mélange de cultures, de lieux et de choix de vie particuliers. Nous avons décidé de vous la présenter pour le spécial Photographie en Expatriation, car Fabrizia a récemment entamé de façon complète et professionnelle la route de la photographie, mais avec une touche toute particulière. Mais avant de vous expliquer ce qu’elle fait, et comment elle le fait, je vais vous dire comment Fabrizia est arrivée où elle est aujourd’hui, et ce qui l’a amenée à Innsbruck, la ville autrichienne où elle vit actuellement avec son mari et ses deux filles. 

 

Fabrizia2Autrichienne (et en partie suédoise) est sa mère, le père est de Cremona, Italie. Fabrizia est née et a grandi à Milan, et a ensuite été envoyée en Angleterre pour étudier dans une « boarding school ». Après avoir terminé ses études supérieures en dessin d’architecture, elle a décidé de retourner à Milan pour profiter de l’effervescence artistique dans le monde du design des années 80, et a travaillé dans le domaine pour un bon moment. Elle a rejoint la rédaction du magazine Anna, où elle éditait les images pour la rubrique beauté, ce qui lui a permis d’entrer en contact avec les plus grands photographes de son temps et d’en absorber capacités et passion.

Le temps passe et la première fille de Fabrizia, qui a maintenant dix-neuf ans, naît, et avec elle sa décision de quitter le travail pour se consacrer à plein temps à son rôle de mère. Une deuxième fille suit, et Milan devient de plus en plus petite pour cette famille d’artistes (le mari de Fabrizia est musicien). Ils commencent à regarder autour à la recherche d’une alternative. Ils considèrent d’abord l’Angleterre: la mère de Fabrizia, s’est séparée de son père, et a recommencé à partager sa vie avec un Anglais, qu’elle a suivi au Royaume-Uni. Cependant, ils ne sont pas convaincus d’avoir choisi le meilleur endroit, ils ont des doutes sur la qualité de vie pour leurs jeunes filles. L’idée de l’Autriche commence à prendre forme ; c’est un pays auquel Fabrizia est liée non seulement par sa mère, mais aussi parce que depuis son enfance elle se rend au Tyrol chaque année pour les vacances, elle en connait très bien la culture et elle s’y sent un peu comme chez elle.

Il y a quatre ans, donc, arrive le déménagement à Innsbruck. Fabrizia est en tête pour aider toute la famille à s’établir et à trouver son propre rythme, une occupation en elle-même. Sa connaissance limitée de l’allemand rend également difficile la possibilité de trouver du travail. Le temps passe alors jusqu’à ce que tout le monde trouve ses marques, et l’allemand améliore. Les filles grandissent, et Fabrizia commence à considérer l’idée de reprendre les rênes de sa vie professionnelle.

La passion pour la photographie ne l’a jamais abandonné, et elle en ne fait pas mystère. Un jour, un ami l’invite à faire des photos de scène sur le set d’un film qui est en train d’être tourné. Fabrizia arrive sur le set et se rend compte qu’il s’agit d’un film sérieux et professionnel, et que le travail est un grand défi pour elle, surtout parce qu’elle a peur de ne pas être à la hauteur avec son appareil photo « de famille ». Les résultats sont de belles images que vous voyez sur son site Internet.

 

Fabrizia3
Encouragée par ce succès, et surprise de se retrouver tellement à l’aise avec un appareil photo à la main, Fabrizia décide de construire un site Web et commence à regarder sérieusement autour pour des travaux dans ce domaine. Amie de la propriétaire d’une boulangerie près de sa maison, et passionnée par ses gâteaux, elle lui propose de les photographier et découvre que le propriétaire est à la recherche d’un photographe professionnel pour mettre en place le nouveau site de la boutique. Voici donc son deuxième emploi professionnel.

 

Fabrizia4
Mais les idées de Fabrizia ne s’arrêtent pas à la production photographique. Son site propose un grand service: la restauration de vieilles photos. L’idée découle de la volonté de faire quelque chose avec sa sœur, qui est très douée dans la restauration et la retouche de photos, quelque chose qu’elles ont en commun et qui, en quelque sorte, raccourcit la distance qui les sépare (la sœur de Fabrizia vit à Gênes).

Donc elles s’organisent pour recevoir des photographies anciennes à la fois physiquement (par courrier postal), et en format numérique. Dans le premier cas, elles les passent au scan et les remodèlent, souvent avec des interventions qui permettent un meilleur rendement au moment de l’impression, pour les renvoyer par la suite au client. Ce service très utile de restauration de photos prend lentement pied grâce au bouche à oreille, tandis que Fabrizia continue à se dédier à ce qui est sa véritable passion: la photographie. Elle se concentre actuellement essentiellement sur les portraits, mais elle a l’intention d’explorer le domaine du photojournalisme et des photographies de voyage. Il est trop tôt pour savoir comment cette grande aventure se terminera …. Fabrizia, nous te souhaitons le meilleur, et te suivons de très près !

 

Claudia Landini (Claudiaexpat)
Juin 2012

 

(Visited 6 times, 1 visits today)

Comme vous êtes là…

...est-ce qu’on peut vous demander de nous offrir un caffe ? On rigole, bien sûr, mais pas complètement. Vous avez peut-être remarqué qu’Expatclic n’a pas de pubs ni de contenus payants. Depuis 14 ans nous travaillons pour fournir des contenus et une assistance de qualité aux femmes expatriées dans le monde entier. Mais maintenir un tel site web a des coûts très élevés, que nous couvrons partiellement avec nos propres frais d’adhésion à l’association qui gère le site, et des dons spontanés de la part de celles qui apprécient notre travail. Si vous pouviez nous donner même une toute petite contribution pour couvrir le reste, nous vous en serions profondément reconnaissant. ♥ Vous pouvez nous soutenir avec un don ou en devenant membre honoraire d’Expatclic. Merci de tout cœur.

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

*