Home > Art et Culture > Traditions > Noel en Allemagne

 

Malgré l’influence commerciale croissante, la période de Noël en Allemagne est vécue comme le moment le plus festif de l’année.

A la différence d’autres pays, les festivités commencent déjà début décembre. De nombreuses familles ont une couronne de l’Avent avec quatre bougies : chaque dimanche durant l’Avent on en allume une, jusqu’à ce qu’on arrive à la date de la nativité avec les quatre bougies allumées. Le calendrier de l’Avent est une autre tradition très ancrée : il y a des calendriers en chocolat, mais également des calendriers faits à la maison avec des petits cadeaux pour chaque jour.

Au mois de décembre, il y a aussi, dans presque toutes les villes, des marchés de Noël, plus ou moins importants, où l’on vend des objets et des décorations de Noël, des cadeaux et également des gâteaux typiques de Noël, comme les Plätzchen et le Lebkuchen.

Malgré toutes les choses que l’on peut acheter, nous continuons à créer nos objets en famille, et chez moi il y a toujours des gâteaux de Noël fait à la maison, de différentes formes, en étoile, en lune, en Père Noël, cloches, anges etc.

Je viens de Spessart, une vallée proche de Francfort et dans cette zone il existe une tradition particulière : la nuit du 5 décembre, donc la veille du jour de Nikolaus, le Nikolaus se promène avec son gros sac et amène des petits cadeaux aux enfants, comme des noix, du chocolat, des oranges, des mandarines et les premiers gâteaux de Noël.

Il a également un compagnon avec lui, le Knecht Ruprecht, un homme qui porte un manteau et des bottes noires, un bâton et des chaînes, qui font un bruit métallique avec le corps.

C’est une soirée pendant laquelle les enfants font le bilan de leurs bons et mauvais comportements, parce que l’on établit une liste et l’on lit à voix haute les bonnes et mauvaises actions des enfants. Celui qui s’est bien comporté est récompensé par des cadeaux sortis du sac de Nikolaus, et les mauvais comportements sont « punis » par le « Knecht Ruprechts » d’un léger coup de bâton sur les fesses.

Les cadeaux de Noël plus gros sont apportés par l’Enfant Jésus, qui apparaît sous la forme d’une fée. Sa venue est signalée par un son de cloches, on allume les bougies sur l’arbre de Noël et on ouvre les cadeaux sous l’arbre. Autrefois, la pièce dans laquelle se trouvait l’arbre de Noël restait fermée jusqu’à l’arrivée de la fée, et je me rappelle encore la joie et l’excitation que j’éprouvais quand les cloches sonnaient et que les enfants pouvaient entrer dans la pièce.

De nos jours l’arbre de Noël et la crèche se préparent quelques jours auparavant avec les enfants et cela enlève un peu du sentiment d’attente de la cérémonie, mais cela donne en même temps la possibilité de décorer l’arbre avec eux. Avant d’ouvrir les cadeaux, nous chantons toujours quelques chants de Noël ou lisons une poésie.

Etant donné que je viens d’un petit village dans lequel il n’y a plus aujourd’hui aucun prêtre catholique disponible, la messe de Noël a lieu à la fin de l’après-midi. Ensuite on mange, ces dernières années, une fondue ou une raclette et finalement on ouvre les cadeaux.

L’après-midi du 24, quand j’étais petite, nous allions chez ma grand-mère pour une première distribution des cadeaux, et là nous nous croisions toutes nos tantes, les oncles, les cousins et nous passions l’après-midi ensemble. Et puis chacun retournait chez soi pour la deuxième distribution, dans un cercle familial plus restreint.

Le 25 on mange un plat allemand typique de Noël : de l’oie – ma mère la farcit de pain intégral et de fruits secs, c’est délicieux – avec de la purée de pommes de terre et des betteraves.

Les décorations de Noël et l’arbre restent normalement jusqu’au 6 janvier, date à laquelle on enlève tout et on range dans les cartons.

Merci à Ingrid

Comme vous êtes là…

...est-ce qu’on peut vous demander de nous offrir un caffe ? On rigole, bien sûr, mais pas complètement. Vous avez peut-être remarqué qu’Expatclic n’a pas de pubs ni de contenus payants. Depuis 13 ans nous travaillons pour fournir des contenus et une assistance de qualité aux femmes expatriées dans le monde entier. Mais maintenir un tel site web a des coûts très élevés, que nous couvrons partiellement avec nos propres frais d’adhésion à l’association qui gère le site, et des dons spontanés de la part de celles qui apprécient notre travail. Si vous pouviez nous donner même une toute petite contribution pour couvrir le reste, nous vous en serions profondément reconnaissant. ♥ Vous pouvez nous soutenir avec un don ou en devenant membre honoraire d’Expatclic. Merci de tout cœur.