Home > Europe > Allemagne > Comment vit-on à Bonn en tant qu’expat

Merci à Michela Villani, italienne vivant à Bonn, pour cet article. Comme vous allez le voir, Michela est tombée amoureuse de sa ville d’accueil.

 

Bonn est une petite ville accueillante. Le centre historique est un dédale de rues piétonnes et trois ou quatre places dont Munster Platz avec la statue de Beethoven et Sternplatz où se trouve la mairie.

Avant de démarrer la description, il faut savoir que je suis née et ai grandi à Rome donc mon point de comparaison est prévisible. Ceci dit, Bonn est une ville avec trois points principaux :

~ reposante (avec un peu plus de 300 000 habitants et une densité de 2 000 habitants au kilomètre carré, dans le quartier romain où j’habitais la densité était proche de 7 000 habitants);

~ agréable (la circulation, respectueuse par rapport au chaos romain, se limite aux heures de pointe et même là, la romaine en moi ne peut pas appeler cela de la circulation);

~ calme mais enrichissante.

Bonn-laghetto paperelle

Bonn fut pendant 40 ans la capitale de la RDA mais est restée de dimension modeste dans une atmosphère tranquille. Même si la capitale est aujourd’hui Berlin, Bonn reste une ville unique au charme original.

L’Allstadt est assez petite, propre et bien organisée, avec beaucoup de restaurants et magasins. Rien de comparable à Cologne ou Düsseldorf, mais c’est une ville historique qui se prête aux balades et shopping.

Tout autour du centre ville, il y a trois ou quatre musées à visiter (y compris le remarquable ARP Museum à quelques kilomètres dans le village de Remagen).

Bonn a un opéra à la programmation intéressante (à trente minutes de voiture, on rejoint le Musical Dome et l’opéra de Cologne) et chaque année en septembre, la ville organise la Beethovenfest, où musique et spectacles sont à l’honneur.

Bonn-arcobaleno

Ce qui rend Bonn si spéciale à mes yeux, ce n’est ni le shopping ni la vitalité culturelle mais son emplacement. La ville s’étend le long des berges du Rhin, fleuve magnifique avec son courant, la circulation continue de barges multicolores et la vue impressionnante sur les monts Siebengebirge, à couper le souffle.

Siebengebirge sont des sommets volcaniques couverts d’une forêt dense sur la rive gauche du fleuve. Verts au printemps, rouges, jaunes et oranges à la floraison, ils sont un endroit magique et source d’inspiration où plusieurs légendes , de la mythologie nordique et de la saga Nibelungen, prennent place. Ces forêts sont habitées par une large population d’oiseaux de proie et rappellent les contes allemands des frères Grimm.

Lors de promenades à pied ou en vélo le long du fleuve, on ne peut ignorer la tour en ruines en haut d’une colline appelée Drachenfels: l’histoire parle d’une grotte où Sigfrido tua Fafnir le dragon, plongeant ensuite dans son sang pour devenir invulnérable. Un mythe important pour cet partie d’Allemagne où le tourisme reste local et où vous ne rencontrerez pas un seul touriste italien.

Bonn-vista dall’alto

À quelques kilomètres à l’ouest de Bonn, on peut visiter le parc national d’Eifel, cent kilomètres carrés de bois, criques, rivières, lacs, villages pittoresques et châteaux. Au sud, il y a l’Ahrweiler, vallée du nom de la rivière qui la traverse, connue pour ses vignobles et excellents vins dont le Spätburgunder.

La gastronomie locale est goûteuse et bien moins grasse que dans d’autres Länder. De plus, les repas sont d’autant plus appréciés à la belle saison quand ils sont pris dans les traditionnelles Weinhäuschen. Il n’est pas rare en effet de tomber sur ces petites caves à vin le long des sentiers de randonnées de la région. Un verre de Riesling bien frais en été, une Flammkuchen accompagnée d’un plat d’asperges blanches à la sauce hollandaise et pourquoi pas, une bratwurst grillée dans l’ ambiance douce et reposante de ces montagnes font oublier tous les soucis.

Bonn a une grande communauté internationale. La ville accueille la représentation de l’ONU, en plus de DHL, les poste et télécommunications allemandes. On y trouve aussi les bureaux d’Occar (Organisation de Coopération pour l’Armement), FedEx et non loin de la ville, Ford, Scania et Bayer à Leverkusen. Ceci explique que beaucoup d’expatriés s’installent dans cette région.

Bonn a deux écoles internationales: la Bonn International School, avec le baccalauréat et l’Independant Bonn International School avec un diplôme britannique. Les deux écoles mais surtout la première sont au cœur de la vie des expatriés. Il y a même une chorale, l’International Voices Choir, qui organise des spectacles. Les familles expatriées choisissent leur lieu de résidence en fonction du lieu de travail et de leurs goûts personnels; Bonn est une ville où les expatriés ne rencontrent aucun problème de logistique. Beaucoup de familles choisissent de vivre dans une maison (et il y a de magnifiques villas), d’autres vivent en appartement dans le complexe américain près du lycée mais en général, il n’y a pas de concentration d’expatriés dans un endroit précis. Il n’y a aucune raison.

Les loyers incluent en général toutes les charges, sauf l’électricité et les ajustements pour le chauffage, les coûts de maintenance des immeubles sont assez élevés mais il y a en général un jardin et un parc pour enfants.

Bonn-alberi autunno

Les soirées à Bonn et dans les environs sont très calmes, dur à croire pour quelqu’un comme moi qui vient d’une ville aussi bruyante que Rome. L’air y est frais et pur. Il neige parfois mais moins que dans d’autres régions d’Allemagne, et personnellement je n’ai connu aucun hiver trop froid ou trop long.

Le point négatif est le système de santé: les médecins manquent d’empathie et ne sont pas ouverts d’esprit. De plus le système est très rigide et il faut passer par un généraliste avant de voir un spécialiste (concevable pour un allemand mais pas pour un italien). Il est indispensable d’avoir une bonne couverture médicale. Au moins l’Italie est proche et ça vaut parfois le coup de prendre un avion et d’aller se faire soigner à la maison.

En conclusion, Bonn est une ville romantique d’une autre époque : parfois un peu protectrice de ses traditions, elle se laisse conquérir avec complaisance. C’est un endroit idéal pour les familles et adapté aux enfants qui peuvent y acquérir une indépendance, dure à trouver dans d’autres villes. Le Rhin catalyse l’énergie et calme le rythme des habitants, s’adaptant aux saisons et à la nature dans un flux continu, clair et rigoureux.

 

Michela Villani
Bonn, Allemagne
Mars 2018
Fotos ©Michela
Traduits de l’anglais par Anne, en France

 

(Visited 772 times, 1 visits today)

Comme vous êtes là…

...est-ce qu’on peut vous demander de nous offrir un caffe ? On rigole, bien sûr, mais pas complètement. Vous avez peut-être remarqué qu’Expatclic n’a pas de pubs ni de contenus payants. Depuis 16 ans nous travaillons pour fournir des contenus et une assistance de qualité aux femmes expatriées dans le monde entier. Mais maintenir un tel site web a des coûts très élevés, que nous couvrons partiellement avec nos propres frais d’adhésion à l’association qui gère le site, et des dons spontanés de la part de celles qui apprécient notre travail. Si vous pouviez nous donner même une toute petite contribution pour couvrir le reste, nous vous en serions profondément reconnaissant. ♥ Vous pouvez nous soutenir avec un don ou en devenant membre honoraire d’Expatclic. Merci de tout cœur.