Home > Vie à l'étranger > Travailler en expatriation > Une pédiatre italienne à Londres
pediatra italiana a londra

Lors de la dernière réunion d’Expatclic à Londres, j’ai rencontré une femme très spéciale. Silvia Pierini est une pédiatre italienne, et je veux vous la présenter surtout parce que pour les mères qui vivent à Londres, elle est une excellente ressource!

 

Silvia est assise devant une assiette de poulet cuisinée à la caraïbe. Nous avons choisi ce petit restaurant à Brixton après qu’elle, avec une grande spontaneité, a arrêté le gardien du Brixton Village et lui a demandé joyeusement de recommander un endroit pour bien manger. « Je le fais toujours depuis que je suis à Londres« , dit-elle. « La meilleure façon de trouver de bons endroits est de demander à ceux qu’y ont déjà été« .

pédiatre italienne

Brixton

Silvia a déménagé dans la capitale anglaise il y a huit ans, quand son travail en Italie commençait à l’étouffer un peu. Diplômée en médecine et spécialisée en oncologie pédiatrique, elle a toujours suivi sa passion: les enfants. Pendant onze ans, elle a travaillé à l’hôpital de Pontedera, dans sa Toscane natale, comme pédiatre et néonatologiste, et comme consultante en allaitement maternel.

Titulaire d’une maîtrise en néonatologie obtenue à Rome et à Padoue et du diplôme de consultante en lactation de l’IBCLC, elle organise des cours pour l’allaitement dans les hôpitaux de la région toscane et la connaissant, je suis sure qu’elle fait au moins trois fois plus de choses que ce qu’elle m’a raconté.

Une première approche avec l’Angleterre arrive. Silvia commence à vouloir regarder un peu au-delà des Alpes et, profitant du fait que son travail lui donne la possibilité de prendre un congé d’un an si elle reste au sein de projets européens, elle déménage à Birmingham. Cependant, l’expérience n’est pas la meilleure. Elle aime le travail, mais elle trouve les collègues plutôt froids et peu accueillants. Au bout d’un certain temps, et soudainement, l’institution lui communique qu’ils préfèrent mettre fin à la collaboration.

Silvia retourne en Italie déterminée à y rester. Elle reprend son travail, mais le vague sentiment d’étouffement qu’elle avait éprouvé avant de partir en Angleterre revient. « Bien sûr, j’étais dans un tonneau de fer« , dit-elle. « J’étais bonne dans mon travail et très estimée, je faisais des choses intéressantes que j’aimais beaucoup, mais la vie en dehors du travail était vraiment monotone, la routine très répétitive« . Et puis il y a toujours le désir de grandir, de se tester, d’expérimenter.

pédiatre italienne

Silvia, à gauche, au St. Thomas Hospital

Peu de temps après, par hasard (mais rien n’arrive par hasard, non?) Silvia est contactée par le Chelsea Westminster Hospital, qui avait eu son nom pendant qu’elle travaillait à Birmingham: ils ont un contrat prêt pour elle, il ne manque que sa signature. L’indécision ne dure pas longtemps. Cette fois, Silvia recommence forte de l’expérience précédente et avec clarté sur ses objectifs.

Elle commence immédiatement son intense travail dans les hôpitaux, à partir du St. Thomas pour ensuite collaborer avec un large éventail d’autres institutions. Elle connaît l’Ouest riche et l’Est plus pauvre, comprend la dynamique anglaise dans la gestion de la médecine, et commence à se faire quelques clients privés. Elle travaille en tant que «consultante», ce qui dans le système anglais est le plus haut titre en médecine, et avec la vaste expérience accumulée, il suffit juste un peu de bouche à oreille pour créer un cercle de familles qui l’appellent chez eux pour répondre aux différents besoins des enfants de tous âges.

pédiatre italienneLes parents sont heureux avec Silvia, ils l’appellent toujours et la recommandent. Avec son air calme mais très professionnel et son grand cœur, qui l’amène à ressentir les situations d’une manière très profonde, Silvia assume naturellement le rôle du médecin de famille, qui était autrefois la règle en Italie, qui connaissait nos histoires depuis la naissance, et sur qui on pouvait toujours compter, pour un sirop mais aussi pour un mot de réconfort au téléphone à tout moment.

A Londres, il n’y a pas de pédiatre de base comme dans beaucoup de pays européens et les enfants sont soignés par des médecins généralistes qui n’ont pas l’expérience du pédiatre. De plus, le service de santé public est surpeuplé et souvent seulement dix minutes de visite sont accordées. Les parents n’ont pas de temps pour discuter de leurs problèmes comme ils le voudraient. Beaucoup d’étrangers ne sont pas habitués à cette approche et ils veulent l’assurance d’un pédiatre et suffisamment de temps pour être entendus et pour clarifier tous leurs doutes. Dans sa clinique, Silvia consacre une heure à chaque patient, donnant aux parents tout l’espace dont ils ont besoin.

Silvia devient ainsi une présence importante pas seulement pour les italiens, mais également dans certaines communautés étrangères à Londres. Ses clients sont italiens, sud-américains, français, espagnols, libanais. Les familles l’aiment. En plus de les accueillir dans son cabinet privé, elle va les visiter même à la maison, une chose qui se fait de moins en moins, ou bien à des prix astronomiques. Silvia est si motivée, que même ses tarifs restent accessibles. « Londres a une mentalité très axée sur le profit« , me dit-elle, « mais ce qui me pousse le plus est de maintenir une relation solide avec mes familles. Ils savent que je suis toujours disponible. Ils m’appellent à tout moment, et si je peux je les aide avec le cœur, sans penser au fait que beaucoup de mes collègues ne parlent même pas au téléphone« .

pédiatre italienneJ’ai personnellement vécu cette disponibilité de Silvia. Bien que mon enfance soit un souvenir lointain ☺, pendant mon séjour à Londres, j’ai été frappée par une mauvaise infection des voies urinaires, et Silvia a pris soin de moi d’une manière qui m’a vraiment touché le cœur. Je peux même dire avec certitude que si l’infection est passée, c’est grâce à elle , elle a agi comme un complément judicieux aux soins hospitaliers.

Je lui demande ce qu’elle aime de Londres, si elle se sent heureuse ici. « C’est une belle ville« , répond-elle. « Ici il n’y a pas un jour comme un autre, chaque jour apporte de nouvelles découvertes. Il y a une vitalité énorme à Londres, on a vraiment le sentiment d’avancer, de pouvoir faire quelque chose, de pouvoir réaliser quelque chose. Je suis tombé amoureuse de Londres dès que je l’ai découverte, et je continue de l’être. »

Silvia, je suis sûre que la communauté italienne, mais aussi tous tes autres clients, quelle que soit leur nationalité, sont heureux de t’avoir et croisent les doigts pour que cette lune de miel ne se termine jamais …

 

Le site web de Silvia: www.silviapierini.com
Pour contacter Silvia:
Pour un rendez-vous à la clinique (58 South Molton Street, Mayfair W1K 5SL)
e-mail : secretary@silviapierini.com
Tel.: 07946299240
Pour des visites à la maison, contacter Silvia directement:
e-mail: silvia@silviapierini.com
Tel.: 0781 4298494
Article de Claudia Landini (Claudiaexpat)
Mars 2018
Traduit de l’italien par Claudiaexpat

 

(Visited 5 times, 1 visits today)

Comme vous êtes là…

...est-ce qu’on peut vous demander de nous offrir un caffe ? On rigole, bien sûr, mais pas complètement. Vous avez peut-être remarqué qu’Expatclic n’a pas de pubs ni de contenus payants. Depuis 14 ans nous travaillons pour fournir des contenus et une assistance de qualité aux femmes expatriées dans le monde entier. Mais maintenir un tel site web a des coûts très élevés, que nous couvrons partiellement avec nos propres frais d’adhésion à l’association qui gère le site, et des dons spontanés de la part de celles qui apprécient notre travail. Si vous pouviez nous donner même une toute petite contribution pour couvrir le reste, nous vous en serions profondément reconnaissant. ♥ Vous pouvez nous soutenir avec un don ou en devenant membre honoraire d’Expatclic. Merci de tout cœur.