Home > Famille et Enfants > Enfants > Jean-Baptiste, bébé signeur

J’ai entendu parler pour la première fois des signes pour les bébés lors d’une sortie au parc en juillet 2006. Ce jour là j’y ai rencontré une maman canadienne anglophone qui m’a expliquée qu’avec sa petite Eva de 2 ans et demi, elle avait beaucoup signé avant que celle-ci ne parle. Elle avait commencé au moment où la petite criait beaucoup et jetait son assiette sur le sol pendant les repas. Joignant le geste à la parole elle m’a miné quelques mots comme « fini » et «encore », m’expliquant qu’ainsi Eva avait très vite arrêté de « hurler » pour s’exprimer et qu’à la place elle utilisait les signes. Sur le moment je n’ai pas très bien compris de quoi elle me parlait. Dans mon esprit elle avait développé un mode de communication avec sa fille, mettant un geste sur un mot, une action, la relation avec la langue des sourds ne m’était pas venue à l’esprit.

Quelques temps plus tard sur un forum de jeunes mamans que je fréquente beaucoup, j’ai découvert que cette pratique existait et était « codifié ». Une maman du site avait en lien dans sa signature le site de SAM (signe avec moi). Je m’y suis rendue par curiosité, voulant en savoir plus. A partir de là j’ai beaucoup tergiversé, j’achète, je n’achète pas le livre…Jean-Bapt avait déjà 15 mois, était ce utile ? Le prix aussi du livre sur le moment m’a fait hésiter. J’en avais même parlé sur le forum d’expatclic. Ce qui m’a réellement décidé c’est le fait que depuis quelques temps Jean-Baptiste piquait des crises et ça n’avait rien à voir avec les dents. De plus il ne semblait toujours pas décidé à dire son premier mot, on avait droit à des vagues « papa » et « maman » mais vraiment rien de concret.

Le livre est arrivé fin août. Mon mari en a eu la primeur car nous l’avons fait livrer sur son lieu de travail. Il est rentré tout enthousiasmé à la maison, connaissant déjà quelques signes et ayant dévoré la préface. Premier essai « sur » Jean-Baptiste, voilà notre fils tout intrigué par ce que fait son papa. Il a choisi de signer « lait » et « chat » (nous, enfin surtout moi, sommes des passionnés de chats et le choix de ce signe nous apparaît comme une évidence. De plus il est « rigolo »). Grand sourire de notre petit bout, puis éclat de rire !!! De temps en temps nous nous sommes « amusés » à signer sans prononcer les mots et c’était impressionnant de le voir partir en courant chercher son chat comme nous lui avions demandé.

Il faudra environ 3 semaines avant que Jean-Baptiste ne commence à reproduire les signes. Il faut dire que nous ne signons pas tout le temps, que nous varions les mots, nous le faisons plus dans une optique ludique que pour en faire un « signe savant ». D’ailleurs la première fois qu’il a signé « lait » on a mis du temps à réaliser ce que c’était. J’ai cru qu’il nous faisait « yaourt » à l’horizontal car il n’arrive pas à mettre le doigt là où il faut et se servait uniquement des poings fermés. L’autre signe qu’il maîtrise bien c’est « couche », depuis ses 17 mois il vient et nous fait le signe nous annonçant qu’il est temps de le changer ! Bien sur c’est l’âge qui veut ça aussi, mais on dirait qu’il a vraiment pris conscience de ce qu’il y a dans sa couche depuis qu’il « sait » le dire. Il nous prévient trop tard en général, mais je me dis que cela va faciliter son éducation « pot ».

A presque 18 mois Jean-Bapt n’est toujours pas décidé à parler, enfin il parle sa langue maintenant avec des intonations. Je pense que la LSF y est pour quelque chose, elle lui a aussi fait faire des progrès au niveau motricité fine, au niveau de la concentration (il est « sérieux comme un pape » lorsqu’on lui montre de nouveaux signes) et puis ça reste un moment de plaisir que nous partageons avec lui.

Lorsqu’il va parler, j’espère avoir assez de temps pour continuer SAM et puis pourquoi pas participer à un atelier dans un prochain pays.

 

Poxyex, octobre 2006