Home > Vie à l'étranger > Déménagements > Chercher une maison à Djakarta

Nous remercions Thérèse, une agente immobilière australienne à Djakarta, pour ce joli article, plein de conseils très valides pour trouver la juste maison à Djakarta.

 

Un guide pour les expats pour trouver et entretenir une maison, sans mettre en péril sa santé mentale…

 

Vous aviez en tête que vous alliez  visiter une maison…vous dire « mmm, elle est jolie ! », puis payer et enfin l’avoir ?

 

F-A-U-X !

 

Parce que en Indonésie il y a plein de petits pièges pour l’expatriée qui vient de débarquer. Ils viennent de l’incapacité de dire « non », de la volonté d’ éviter les conflits, de rester calmes coûte que coûte, et de dire aux gens ce qu’elles veulent entendre. C’est culturel

Souvent à Djakarta vous entendrez dire OUI quand ils veulent dire NON, et NON quand ils pensent OUI. Et ça rend toutes choses, y compris la recherche d’un maison, vraiment stressante. Donc voici quelques points à garder en tête pour apprendre à trouver vos repères rapidement dans cette ville :

Le trafic

jakartaLe trafic est fou PARTOUT à DJAKARTA ! Ne vous laissez pas convaincre qu’il y a des zones qui sont mieux que d’autres (il n’y en a pas). Voyez large au moment d’évaluer le temps de votre trajet. Si vous pouvez, évitez les routes les plus congestionnées, et amenez toujours un livre, cd ou autre forme de diversion pour vous aider dans les bouchons. Amenez toujours de l’eau. Utilisez un taxi Silver Bird pour vous déplacer dans des endroits spécifiques, ou demandez à l’agent de venir vous chercher (n’ayez pas peur de demander, c’est naturel).

La partie sud de Djakarta

C’ est la plus peuplée par les expats, avec des quartiers qui offrent des caractéristiques assez semblables. Certains sont plus touchés par le trafic, plus proches des écoles, d’autres ont beaucoup de restos ou de services médicaux. C’est à vous de fixer vos priorités,  non pas à l’agent ou à des amis qui savent certes déjà tout sur la vie d’expat, mais ignorent tout de vos centres d’intérêt. J’ai créé une carte des quartiers du sud, en faisant ressortir les rues, les options des écoles et maisons, de façon que déjà au premier coup d’oeil il soit facile de comprendre comment la partie sud est constituée,  où se trouve l’école choisie par rapport au bureau du conjoint et aux différentes activités sociales. Ceci est une bonne base pour chercher la maison adéquate.

Options variées

Comme dans beaucoup d’autres villes, les options sont très variées, mais la maison typique indonésienne pour expats est grande (je veux dire vraiment grande), donc attendez avant de vous libérer du sofa ou d’une table, car il vous faudra remplir plein de chambres. Le standard est de quatre chambres à coucher, quatre salles de bain, entrée+studio et une zone jardin. Il y a surtout des sols en marbre, donc si vous avez des tapis, ajoutez-les au container. Chaque maison a aussi une chambre, toilette et cuisine pour le personnel.

Réformes dans la maison

Préférez-vous une maison dans un compound avec des gardiens à l’entrée ? Une maison single avec votre piscine et jardin ? Un appartement qu’on peut laisser sans trop de problèmes quand vous partez en vacances ? Un studio pour un(e) célibataire? Ou un château pour y installer une reine ? Ici il y a tout, et nous aimons nous en vanter ! Il n’existe pas un style indonésien classique de maison, vu de l’extérieur on n’a pas l’impression de l’empreinte typique d’une ville, même si certains propriétaires arrivent à intégrer conforts modernes avec une décoration traditionnelle à l’intérieur. Le choix vous appartient, et les petites réformes dans la maison sont bien acceptés avant de vous installer. Voulez-vous éliminer un mur ? Déplacer le jardin ? Peindre la maison ? Tout est accepté avant de signer le contrat. Un bon agent sera capable de vous orienter sur une demande raisonnable et sur ce que le propriétaire pourrait être prêt à faire pour vous contenter.

Quand vous visitez les maisons

Quand vous visitez les maisons, dites-vous que le propriétaire renonce aux travaux et de nettoyage à l’intérieur jusqu’à ce qu’il trouve un client. Ne soyez pas choquées par les conditions de la maison à l’intérieur. Comme beaucoup de clients ou compagnies payent des années de loyers en avance, normalement les propriétaires engagent des travaux que peu avant que le contrat avec le client successif commence. Croyez-moi, il vous faut faire preuve d’imagination ! Mais à la fin tout va bien.

Le budget

La chose la plus importante à considérer quand vous négociez votre contrat avec la compagnie est le budget pour la maison. Un budget trop bas peut amener à des situations vraiment malheureuses.

 

jakarta

L’eau est importante

La fourniture d’eau est importante pour votre santé. Si dans les environs de la maison il y a un tank de collection d’eaux usées qui ne fonctionne pas bien, le risque de contamination augmente drastiquement, et avec lui celui d’infections et maladies. Insistez avec l’agent pour savoir comment la maison est alimentée : a-t-elle son propre puits ? Un tank souterrain ? L’eau de la ville ? Je suggère de changer d’agent si celui que vous avez n’est pas en mesure de répondre à ces questions…

Quartiers

Kemang reste un des quartiers favoris des expats, et il est très cher. Juste pour vous donner une idée, imaginez des rues avec des arbres, enfants qui jouent dans les jardins, beaucoup de visages d’expats qui vous donnent le bonjour quand ils se promènent. Mais pour tout ça il faut payer. Avec un budget entre les 4,000 et 5,500 euros par mois, vous pouvez trouver une belle maison dans ce quartier. La zone régurgite littéralement d’endroits pour manger, boutiques et autres structures pour les expats.

Il y a plein d’autres jolis quartier à signaler, n’hésitez pas à m’envoyer un mot pour plus d’infos (en anglais : therese@theharpergroup.com.au ou whatsapp +6281381258832).

Un bon agent à Djakarta s’informera sur vos besoins et budget avant de suggérer une visite, car le temps est toujours limité et il y a d’autres priorités au delà de la maison. Evitez de passer une semaine assise dans la voiture pour finalement devoir décider au dernier moment sous pression. Essayez d’éviter ce scénario à tout prix. Faites travailler l’agent pour sa commission, qui entre autres n’est pas payée par vous ni par votre compagnie. Le standard ici à Djakarta est que le propriétaire paie l’agent pour lui trouver un client, négocier de son côté et régler tous les problèmes.

Personnellement, j’utilise un petit questionnaire, qui m’est très utile pour me donner une idée des besoins du client, pour pouvoir montrer les justes maisons.

J’ai remarqué qu’en fonction des dynamiques familiales, la plupart de mes clients se trouvent à choisir entre ou bien sacrifier le partenaire qui travaille ou bien  les enfants. Être proche du bureau du mari = longue route vers l’école des enfants. Être proche de l’école et des lieux de socialisation mais peut-être loin du bureau. Pensez avant à quelles sont vos priorités, car ceci est une des décisions les plus importantes en cherchant une maison ici. Et aidez-nous comprendre comment procéder.
A bientôt dans le Gran Durian. Bonne chance.

Therese Harper
Expat Housing Specialist
Jakarta
+6281381258832
www.ski-expathousing.com
therese@theharpergroup.com.au
Septembre 2017

Traduit de l’anglais par Claudiaexpat

(Visited 14 times, 1 visits today)

Comme vous êtes là…

...est-ce qu’on peut vous demander de nous offrir un caffe ? On rigole, bien sûr, mais pas complètement. Vous avez peut-être remarqué qu’Expatclic n’a pas de pubs ni de contenus payants. Depuis 14 ans nous travaillons pour fournir des contenus et une assistance de qualité aux femmes expatriées dans le monde entier. Mais maintenir un tel site web a des coûts très élevés, que nous couvrons partiellement avec nos propres frais d’adhésion à l’association qui gère le site, et des dons spontanés de la part de celles qui apprécient notre travail. Si vous pouviez nous donner même une toute petite contribution pour couvrir le reste, nous vous en serions profondément reconnaissant. ♥ Vous pouvez nous soutenir avec un don ou en devenant membre honoraire d’Expatclic. Merci de tout cœur.

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

*