Home > Famille et Enfants > Enfants > Le nid vide en expatriation
nid vide en expatriation

Nous avons demandé à Lisa, qui a collaboré pendant une période avec Expatclic comme psychologue, de nous écrire un article sur le nid vide en expatriation. Voici ce qu’elle nous propose. Merci Lisa.

 

Your children are not your children.
They are the sons and daughters of Life’s longing for itself.

They come through you but not from you,
And though they are with you yet they belong not to you.

On Children,
 Kahlil Gibran

 

Chaque vie est faite d’une série de phases de développement qui, pendant que nos vies progressent, nous permettent de croître et bien souvent de nous améliorer. Certaines de ces phases, comme par exemple apprendre à parler ou à marcher, sont des tournants cruciaux. Ils impliquent le fait de laisser derrière ce que nous étions pour commencer quelque chose d’autre : dire au revoir au passé et se préparer pour le futur. Les êtres humains sont programmés pour le changement, mais celui-ci ne vient pas toujours de façon douce et indolore. Par exemple, pendant l’adolescence, de grands changements peuvent souvent être traumatiques et accompagnés de sentiments d’insuffisance ou de déprime.

groupe de femmesUne caractéristique importante de chaque être humain est la sociabilité: chacun d’entre nous appartient à des groups ou systèmes différents, ce qui nous donne un sens d’appartenance et d’identité, des sentiments cruciaux pour une vie saine et satisfaisante.

Chaque tournant personnel, chaque phase de développement individuelle, entraîne un changement dans le système auquel nous appartenons. Cela est comme la cybernétique, qui nous enseigne que chaque changement dans les parties d’un système, pour minuscule qu’il soit, entraîne un changement, un réajustement du système à part entière.

La famille – ce conteneur de la plupart de ces changements – est l’un des systèmes les plus exposés au changement. Donc la famille subi aussi des phases de développement, comme la naissance d’un premier enfant qui peut conduire à des réajustements stressants.

familyLa capacité des membres individuels d’un système – dans ce cas les parents – de s’adapter au changement d’une façon positive, garantit un doux passage à la nouvelle phase de développement individuel et familier.

Qu’est-ce que s’adapter au changement signifie pour un individu? Cela signifie modifier notre statut, notre identité. Cela signifie accepter les changements dont le système à besoin pour fonctionner à nouveau, laissant une part de nous même derrière nous, afin de pouvoir expérimenter de nouveaux rôles et de faire face à l’inconnu sans peur de se perdre. Cela peut être une tâche difficile et émotionnellement stimulante.

Le syndrome du nid vide est un tournant important auquel doit faire face toute famille avec des enfants: les oisillons ont appris à voler et quittent le nid, survolant un nouveau future. Dans certains cas, ce vol est temporaire. Avancer est une conséquence naturelle de devenir un adulte, cependant, cela n’arrive pas toujours en douceur. Des changements énormes au niveau personnel, le bouleversement de rôles, et un sentiment de perte peuvent accompagner parfois cette étape sensible de développement.

En laissant de côté les doutes ressentis par ceux qui s’envolent, je souhaiterais, dans cet article, me pencher davantage sur les parents qui sont laissés derrière. Ils doivent faire face à des changements individuels et conjugaux qui peuvent arriver à d’importantes crises.

femme seuleD’un point de vue personnel, aussi bien pour les hommes que pour les femmes, le syndrome du nid vide peut coïncider avec de difficiles changements personnels. Pour une femme, cela arrive généralement quand elle est en train de passer par la ménopause, avec tout ce que celle-ci implique psychologiquement et du point de vue des hormones, comme la tristesse, la nostalgie et la déprime. Donc une femme peut avoir à faire face à une propre crise d’identité sévère : qui suis-je ? Qu’est ce que je deviens ? Quel est mon rôle dans la famille et dans la société ? Pour les hommes, c’est similaire. Le nid peut se vider juste au moment de sa retraite, même si les hommes peuvent se sentir moins traumatisés et dépersonnalisés quand les enfants partent.

Pour mieux comprendre les effets psychologiques de cet état d’esprit, nous pouvons le comparer à une période de deuil: sentiments de colère et tristesse pour ce qu’on vit en raison de la perte d’un enfant et de son identité, nostalgie, dénégation du présent, peur du futur.

Dans cette étape traumatique de la femme, le travail est l’une des variables qui peut faire la différence. Avoir une activité en dehors de chez soi nous permet de préserver notre identité au moment où elle se sépare de l’identité famille et enfants.

Quelles sont les stratégies que nous pouvons metre en place pour adoucir cette transition? Comme j’y faisais allusion avant, la solution est de nous centrer sur nos propres besoins et aspirations, nous cherchant à nous-mêmes plutôt qu’à nos enfants, prenant du temps supplémentaire nous devons soudainement faire tout ce que nous avons toujours voulu. N’est ce pas un projet excitant ? Bien sûr, si cela était si facile, il n’y aurait aucune bibliothèque remplie de livres sur le sujet. Afin d’apprécier notre « re-naissance », nous devons malheureusement passer par la période de deuil mentionnée antérieurement : nous avons besoin de nous éloigner de nos enfants dans nos têtes et dans nos cœurs, et pour cela, nous avons besoin de temps.

N’ayez pas peur de demander de l’aide ou de parler de votre tristesse. Il peut aussi être important de continuer à sentir que voue êtes encore part de la vie de vos enfants. Cela peut aider, par exemple, d’organiser un déjeuner ensemble afin de papoter tranquillement. La prise de conscience progressive du fait que nos enfants sont des individus intéressants, même vus de loin, nous aide durant la période de deuil: nous avons fait un bon travail et nous pouvons maintenant profieter de notre succès de notre repos bien mérité.

Comme si tout cela n’était pas suffisant, la relation dans le couple dans ce nouveau cadre familial peut aussi se détériorer. Deux individus qui ont laborieusement réussi à créer une balance, en s’adaptant aux besoins de leur progéniture, oubliant parfois les raisons pour lesquelles ils sont tombés amoureux et ont décidé de vivre ensemble, se retrouvent tout à coup seuls, avec personne d’autre autour d’eux.

nid vide en expatriationAlors que cela pourrait sembler excitant, cela peut être aussi terrifiant. Problèmes du passé non résolus ou opportunités manquées pour le bien des enfants, peuvent venir frapper à la porte de notre conscience, accompagnées de questions insidieuses comme Qu’aimions-nous faire avant d’avoir des enfants? Est-ce que nous avons toujours les mêmes gouts? Que se passe-t-il si ce n’est pas le cas ? Pourquoi rester ensemble maintenant si nous ne sommes plus parents ?

Et donc, un projet commun, le plus important, ou au moins le plus évident, mord la poussière. A ce moment là, pour que le couple puisse devenir quelque chose de nouveau, en s’adaptant au changement, les deux on besoin de trouver, réinventer ou redécouvrir de nouveaux projets en commun et de fixer des objectifs frais. Les clés sont l’expérimentation et la communication. C’est un peu comme donner une cure de jouvence à notre maison: nous changeons les meubles et réorganisons l’espace. Cela est essentiel afin de créer une harmonie dans la maison et surtout, dans le couple.

Quand le nid se vide, le nouvel espace mental et physique qui est généré doit être en harmonie avec une nouvelle vie en tant que couple.

J’aimerais conclure avec une définition d’harmonie, terme qui j’espère stimulera une réflexion et découvrira des chemins à qui peut être en train de restructurer sa vie.

L’harmonie en musique, en mots, dans les relations, et finalement en couleurs, mouvements, voix, vêtements, écriture, lignes et dans chacun des aspects joliment décorés que nous présente la vie est un concept très élevé et sublime.

Ce n’est pas seulement une compréhension émotionnelle et intime ; pas seulement une unité d’essai, une alliance, pas seulement une proportion raffinée, et une disposition précise. L’harmonie est un bateau mené ensemble par des planches avec des joints parfaitement ronds : un bateau qui a un but, qui peut naviguer sur la mer, qui avec sa combinaison de parties emboîtées peut faire face à la furie des éléments : équilibrée et élégante

 

Lisa Tranchellini
https://expatwomenatwork.expatclic.com

(Visited 90 times, 1 visits today)

Comme vous êtes là…

...est-ce qu’on peut vous demander de nous offrir un caffe ? On rigole, bien sûr, mais pas complètement. Vous avez peut-être remarqué qu’Expatclic n’a pas de pubs ni de contenus payants. Depuis 15 ans nous travaillons pour fournir des contenus et une assistance de qualité aux femmes expatriées dans le monde entier. Mais maintenir un tel site web a des coûts très élevés, que nous couvrons partiellement avec nos propres frais d’adhésion à l’association qui gère le site, et des dons spontanés de la part de celles qui apprécient notre travail. Si vous pouviez nous donner même une toute petite contribution pour couvrir le reste, nous vous en serions profondément reconnaissant. ♥ Vous pouvez nous soutenir avec un don ou en devenant membre honoraire d’Expatclic. Merci de tout cœur.

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

*