Home > Europe > Finlande > Les fêtes de Pâques finlandaises
fêtes de Pâques finlandaises

Pour le thème de ce mois, Rituels et Traditions dans le monde, nous vous proposons un vieux article  de Vivian(expat), française qui vivait en Finland à l’époque du premier Expatclic, qui nous parle des fêtes de Pâques finlandaises.

Au siècle dernier, la société finlandaise était essentiellement rurale et le cycle de la croissance végétale commandait le labeur du paysan. Le temps était donc essentiellement rythmé par les grands moments du cycle de la récolte et par les fêtes religieuses.
L’importance relative des fêtes a fluctué au cours des siècles mais Noël, Pâques et la Saint-Jean ont toujours été les dates les plus significatives de l’année.

Les traditions des fêtes de Pâques finlandaises: le monde chrétien célèbre Pâques en souvenir de la résurrection du Christ, mais cette grande fête est aussi celle de l’arrivée du printemps, bien que mars et avril soient encore, dans le Grand nord, des mois d’hiver.

En Finlande, PÂQUES a mieux préservé sa dimension chrétienne que les autres fêtes religieuses. Nombre de coutumes laïques n’en restent pas moins associées à la célébration de Pâques.

Ainsi, bien avant Pâques, les enfants sèment dans des assiettes des graines de “ray-grass” qu’ils font pousser au bord des fenêtres, peignent des œufs et dessinent des cartes pascales. On dispose aussi des branches de saule dans des vases remplis d’eau pour les faire bourgeonner.

Photo de Anuja Mary Tilj sur Unsplash

L’œuf de Pâques est une coutume européenne et russe séculaire, qui ne fit son apparition en Finlande qu’au XIXème siècle. Cacher et chercher les œufs de pâques est un jeu dont les enfants raffolent ici aussi. Poules, poussins, œufs peints et petits lapins sont les attributs de Pâques dans chaque foyer, même si les croyances associées au lapin qui distribue des œufs sont moins bien connues des Finlandais.

De nos jours, les enfants attendent impatiemment les œufs “Mignons”, une vraie coquille d’œuf remplie de chocolat au lait.

Dans les années 1980, une ancienne coutume remise au gout du jour devint un véritable phénomène de mode chez les jeunes et s’est étendue rapidement à tout le pays: aux Rameaux, les jeunes filles déguisées en sorcières font la tournée des voisins en feignant de flageller les gens avec une branche de saule qui porte chance, tout en demandant une pièce et des friandises. (C’est leur HALLOWEEN à eux et cela expliquerait le manque d’intérêt de se déguiser en monstres en tous genres le 31 octobre !!!).

Les Finlandais appellent cette coutume ” VIRPOMINEN “. Cette tradition d’origine orthodoxe était anciennement répandue chez les croyants des régions orientales du pays. Se déguiser en sorcières de Pâques était déjà d’usage chez les jeunes Suédois il y a plus d’un siècle. Le personnage de la sorcière est issu des croyances populaires ancestrales relatant les menées des trolls ou des sorcières.

Dans la vieille Europe, les sorcières s’agitaient surtout le 31 octobre. Dans le Nord, on croyait en revanche que les trolls, génies malveillants, se livraient à leurs menées aériennes dans une période s’inscrivant entre le Vendredi Saint et le jour de Pâques. Ils profitaient ainsi du fait que le Christ était enfermé dans la grotte qui lui servait de sépulture.

Une autre légende veut que les trolls soient des femmes âgées qui se sont mises au service de Satan. C’est au siècle dernier que les sorcières à cheval sur un balai et accompagnées d’un chat noir sont entrées dans la coutume de Pâques. Elles perdirent alors leur méchanceté pour se muer en bonnes fées drôlesses.

D’autres croyances existent encore, telle celle du soleil qui se met à danser le matin de Pâques !

La gastronomie des fêtes de Pâques finlandaises

La table de Pâques est composée de plats à base d’œufs, de poule et de mouton, à l’instar de certains plats orthodoxes traditionnels. L’agneau pascal est incontournable. Le PASHA est un dessert traditionnel de pâques introduit en même temps que la religion orthodoxe en Finlande. C’est une tradition culinaire de l’ancienne Carélie (située entre la Mer Blanche et le Golfe de Finlande), qui appartenait à la Russie. Moelleux et délicieux, il est servi avec du pain blanc (“nisu”) dans certaines régions.

Mais le dessert le plus typique est le MÄMMI dont la recette remonte au Moyen-Âge et qui était confectionné, à l’époque, dans un contenant fait d’écorce. C’est une sorte de gruau brun à base de farine de seigle et de malt.

De nos jours, le mélange est cuit à feu doux dans un récipient en carton qui imite l’écorce de bouleau et est servi avec de la crème et du sucre.
On prenait jadis le mämmi comme provision de carême à étaler sur une tranche de pain. Aujourd’hui c’est un produit saisonnier. Les boîtes de Mämmi en fausse écorce de bouleau apparaissent dans les devantures des magasins peu de temps après les fêtes de fin d’année.

Pâques 2021
Article écrit en origine par Viviane(expat)
Finlande
Mars 2005

 

(Visited 15 times, 1 visits today)

Comme vous êtes là…

...est-ce qu’on peut vous demander de nous offrir un caffe ? On rigole, bien sûr, mais pas complètement. Vous avez peut-être remarqué qu’Expatclic n’a pas de pubs ni de contenus payants. Depuis 16 ans nous travaillons pour fournir des contenus et une assistance de qualité aux femmes expatriées dans le monde entier. Mais maintenir un tel site web a des coûts très élevés, que nous couvrons partiellement avec nos propres frais d’adhésion à l’association qui gère le site, et des dons spontanés de la part de celles qui apprécient notre travail. Si vous pouviez nous donner même une toute petite contribution pour couvrir le reste, nous vous en serions profondément reconnaissant. ♥ Vous pouvez nous soutenir avec un don ou en devenant membre honoraire d’Expatclic. Merci de tout cœur.
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commenti
Inline Feedbacks
View all comments