Home > Asie > Pakistan > Mettre sa maison à disposition des voisins lors de mariages au Pakistan

Carolexpat ouvre sa fenêtre sur le Pakistan et réfléchit sur la relation avec nos voisins en expatriation, en particulier dans des situations spécifiques.

Au Pakistan, plus précisément dans les villes  traditionnelles ou les villages, les maisons sont grandes et vastes et possèdent des cours intérieures ou patios. Ces cours intérieures sont convoitées car elles permettent d’accueillir et de regrouper en plein air de nombreux convives à l’occasion de mariages, d’enterrements ou d’autres occasions particulières.

Dans le passé (et c’est  toujours le cas dans les villages) les mariages au Pakistan avaient lieu à la  maison. De nos jours, les citadins programment leurs fiançailles et mariages dans les “Wedding Halls”  des villes principales permettant des rassemblements de centaines voir milliers de personnes.

Suite à la crise sanitaire Covid-19 ces établissements ont dû fermer. De ce fait, les mariages au Pakistan, qui durent trois jours consécutifs, sont à nouveau célébrés dans les patios des maisons.

Le problème du manque de place ressurgit et les hôtes demandent la permission à leurs voisins d’emprunter leurs patios pour l’occasion généralement pour un ou deux jours.

Les relations entre voisins sont en général excellentes, il est pratiquement impossible de refuser ce service à son voisin.

Afin de comprendre le processus, voici un cas pratique et concret.

Trois jours avant le mariage l’hôte, nommons-le Ahmad, ne connaît pas le nombre exact d’invités qui assisteront au mariage de son fils. S’il s’agit d’une fille par contre le nombre sera inférieur. Il doit faire une estimation selon son budget et ses capacités financières du moment. Il prévoit environ 800 éventuels invités à la cérémonie, hommes, femmes et enfants confondus mais ayant en tête le fait que le nombre total le jour concerné peut être de 1000 et n’ayant aucune idée du nombre d’enfants présents.

Dans les régions du Nord du pays et les endroits plus traditionnels il y a la ségrégation hommes et femmes, il faut donc prévoir des emplacements séparés: un pour les hommes et l’autre pour les femmes.

Une fois l’estimation définie, Ahmad compte le nombre de personnes qu’il arrive à placer dans sa propre maison. Ensuite il demande à deux ou trois autres voisins de lui prêter leurs patios, principalement pour les repas servis aux invités.

Le soir précédent le programme, Ahmad fait livrer des chaises et des tables louées au bazar. Le tout est installé la veille pour pouvoir accueillir les invités.

mariages au pakistan

Chaque voisin nettoie sa cour, ferme les portes des chambres de sa maison, laisse l’accès à son patio en mode public. Les invités arrivent, les programmes débutent, musique, danses, rires…

Les repas sont commandés au traiteurs locaux à savoir des dizaines de kilos de riz, viande de boeuf, poulets et lentilles cuits dans des litres d’huiles en plein air et sur des feux de bois devant la maison d’Ahmad.

Ahmad, le responsable du bon fonctionnement du mariage a défini comme programme pour ses 1000 invités approximatifs de pratiquer de la manière suivante: le matin même du premier jour du mariage un bœuf entier est abattu et découpé et toute la viande servira aux repas durant deux jours de cérémonie.

Covid-19 mais aucun masque, aucune distance, les invités s’embrassent et se saluent comme en temps normal.

Ce déferlement et nombre de personnes, cette foule démontre également la différence concernant les notions de “privacy” dans cette partie du monde. Le fait d’avoir des voisins sympathiques avec lesquels on s’entend signifie: aucun moyen de refuser de prêter sa maison ou du moins quelques espaces lors d’évènements.

Les invités partis, le voisin n’est pas responsable de nettoyer les lieux empruntés il reprend uniquement les chaises, les tables, les ustensiles et les assiettes sales afin de les faire nettoyer dans sa maison.

Les propriétaires des maisons une fois de retour nettoient et désinfectent leurs patios. La fête est terminée !

Carole Sahebzadah (Carolexpat)
Pakistan
Janvier 2021
Photo principale: Abuzar Xheikh sur Unsplash
Photo dans l’article ©CaroleSahebzadah

 

(Visited 88 times, 1 visits today)

Comme vous êtes là…

...est-ce qu’on peut vous demander de nous offrir un caffe ? On rigole, bien sûr, mais pas complètement. Vous avez peut-être remarqué qu’Expatclic n’a pas de pubs ni de contenus payants. Depuis 16 ans nous travaillons pour fournir des contenus et une assistance de qualité aux femmes expatriées dans le monde entier. Mais maintenir un tel site web a des coûts très élevés, que nous couvrons partiellement avec nos propres frais d’adhésion à l’association qui gère le site, et des dons spontanés de la part de celles qui apprécient notre travail. Si vous pouviez nous donner même une toute petite contribution pour couvrir le reste, nous vous en serions profondément reconnaissant. ♥ Vous pouvez nous soutenir avec un don ou en devenant membre honoraire d’Expatclic. Merci de tout cœur.
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commenti
Inline Feedbacks
View all comments