Home > Communauté > Blogs > Les Petits Expats, le blog d’une expatriée française en Croatie
Les Petits Expats

Nous remercions Emilie, expat française en Croatie, pour avoir repondu à nos questions sur Les Petits Expats, un blog magnifique qu’elle a crée pour les familles expatriées francophones.

 

Qu’est-ce qui t’a aménée à l’étranger?

Un coup de tête ou presque! Après avoir passé plus de 10 ans en agence de com en tant qu’attachée de presse, responsable clientèle et chargée de com, je ne trouvais plus de sens à ma vie pro et côté vie perso j’avais un garçon de 4 ans et un projet de deuxième. Je me suis dit « Et si on partait vivre ailleurs, vivre autre chose et autrement pour être plus en phase avec ce que nous voulons au fond de nous ! ».

Un an après, avec une petite qui arrivait bientôt, on a posé nos valises en Croatie, dans un petit et authentique village de pêcheurs sur la côte dalmate et j’ai accouché ici à l’étranger ! J’ai profité de mes enfants, du climat, de la beauté des paysages avant de me recréer une carrière, mais cette fois-ci une carrière nomade, car j’avais envie de voyager tout en travaillant et me voilà autoentrepreneur et rédactrice web seo freelance !

Pourquoi un blog?

J’ai créé le blog Les Petits Expats avec la naissance de la petite dernière pour au départ partager ce que je vivais, cette nouvelle aventure riche et perturbante à la fois. Et le blog est devenu petit à petit plus un site d’information à destination des parents expatriés et à toutes celles et ceux qui se demandent « comment s’expatrier? »

les petits expats

J’avais envie d’apporter des réponses, des pistes de réflexion et des clés pour les aider à envisager cette vie ailleurs loin de la France avec plus de sérénité.

J’ai d’ailleurs créé l’emag Les Petits Expats, le 1er magazine qui parle de l’expatriation et de la vie à l’étranger en famille. C’est un magazine numérique, gratuit et téléchargeable depuis ce site pour expatriés et futurs nomades. Le 1er dossier est un dossier départ en expatriation.

J’ai recueilli des témoignages de parents expatriés, j’ai interviewé des professionnels de l’expatriation: coach, psychologues et auteurs expats pour proposer une vision complète et riche des questions liées au départ.

On évoque les avantages de la vie à l’étranger pour l‘enfant et la famille, car c’est important de positiver ce déracinement, il y est question d’accueil et de gestion des émotions, des mots pour annoncer ce changement de vie, il y a même une check list valise d’expatriation qui recense les indispensables pour l’enfant afin de faciliter le voyage. Et j’ai aussi voulu évoquer la rédaction web, un superbe métier pour envisager une carrière à l’étranger et exporter ses compétences au fil des expatriations et des pays d’accueil.

As-tu eu des difficultés pour monter et gérer le blog? Est-ce que quelqu’un t’aide ou bien fais-tu tout toi même?

Oh la la, oui de nombreuses difficultés! Mon dada à moi c’est les mots, pas la technique. Au départ j’avais monté le blog avec Jimdo, super pratique et facile c’était topissime. Et puis en devenant rédactrice web j’ai voulu tester WordPress qui propose des fonctionnalités avancées pour le SEO (référencement naturel). Et là la galère a commencé!

C’est vraiment pas simple, mais je savais que ça allait apporter un plus au blog et comme je voulais le transformer en site d’info plus qu’un blog, ça devenait indispensable. J’ai beaucoup ramé, je me suis arraché pas mal de cheveux, mais j’ai aussi appris: j’ai acquis des compétences en technique, j’ai appris la patience et la persévérance 😊 .

Je fais tout moi-même! La technique, les articles, la publication et la promotion avec tout mon cœur et les moyens du bord: donc surtout mon énergie, mon envie et ma passion pour l’écriture! Il est loin d’être parfait, comme moi 😊 mais il est à mon image, accueillant et chaleureux. D’ailleurs j’ai même dessiné l’image de fond !

À quelle fréquence publies-tu sur ton blog?

Malheureusement ça ne peut pas être aussi régulier que je le souhaite, mais je fais de mon mieux. Quand j’ai commencé, je n’avais plus d’activité professionnelle. Depuis 1 an et demi je suis à mon compte, il faut faire tourner cette petite entreprise à temps plein: trouver des clients, se former tout le temps pour être au top et donner satisfaction, gérer la famille et puis souffler aussi.

les petits expats

Alors c’est sûr, le temps ce fait plus rare, mais je ne veux pas me mettre la pression, je veux que Les Petits Expats et le mag associé reste un projet synonyme de plaisir. Il y a déjà un dossier complet sur le site et plus de 40 articles à lire ! Le reste viendra en son temps au fur à mesure et les sorties sont annoncées sur la page Facebook du même nom.

Donne-nous trois raisons pour lesquelles ton blog est important pour toi

C’est un lieu bienveillant que j’ai voulu aussi inspirant (pas d’article anxiogène) pour aider les parents et les enfants à mieux vivre ou appréhender la vie à l’étranger.

Ce sont des articles de fond dan lesquels je me livre à cœur ouvert ou dans lesquels les parents expats qui témoignent font de même.

On parle expatriation, mais aussi carrière pro parce que l’on n’est pas que des parents et il y a des portraits de femme expat au départ conjoint suiveur qui montrent qu’elles ont su elles aussi se renouveler, oser sentir des sentiers battus et créer à l’étranger. De quoi trouver l’inspiration, se motiver et respirer!

As-tu rencontré des gens à travers de ton blog?

Les rencontres sont plus virtuelles que physiques, car la Croatie n’est pas une destination d’expatriation très connue comme d’autres pays, mais oui j’ai pu échanger de vive voix avec des personnes incroyables.

Le logo Les Petits Expats a été fait par une maman expatriée à Bruxelles dont j’adore le travail (Marion Deschamps alias Les Dessins de Marion), l’auteure de la collection de livres pour enfants Globe-Trotteurs Même Pas Peur m’a demandé d’écrire la préface du tome 1 et depuis on échange beaucoup par Messenger, il y aussi celle qui se fait appeler Lili Plume et qui a écrit Et si on partait vivre au Brésil avec qui j’ai beaucoup sympathisé après avoir fait un article sur son livre. Elle est un peu comme un mentor pour moi, car toujours enthousiaste et débordante d’énergie, on échange en s’envoyant souvent des messages audio par Messenger 😊.

Par contre une famille française incroyable a croisé notre chemin en Croatie: une famille devenue nomade après avoir tout quitté et vendu en France. Ils ne voyagent qu’avec leurs 4 sacs à dos dans le monde. Leurs enfants ont l’âge des miens et ils ont passé 3 mois dans notre village, forcément ça créé des liens forts. Je les ai interviewés et je leur ai consacré plusieurs pages dans l’EMAG, car ce qu’ils vivent est unique, une sorte d’expatriation en mode accélérée. Les enfants ont gardé contact et s’appellent par Skype!

 

Emilie, Les Petits Expats, https://les-petits-expats.com/
Croatie
Juin 2020
(Visited 95 times, 1 visits today)

Comme vous êtes là…

...est-ce qu’on peut vous demander de nous offrir un caffe ? On rigole, bien sûr, mais pas complètement. Vous avez peut-être remarqué qu’Expatclic n’a pas de pubs ni de contenus payants. Depuis 15 ans nous travaillons pour fournir des contenus et une assistance de qualité aux femmes expatriées dans le monde entier. Mais maintenir un tel site web a des coûts très élevés, que nous couvrons partiellement avec nos propres frais d’adhésion à l’association qui gère le site, et des dons spontanés de la part de celles qui apprécient notre travail. Si vous pouviez nous donner même une toute petite contribution pour couvrir le reste, nous vous en serions profondément reconnaissant. ♥ Vous pouvez nous soutenir avec un don ou en devenant membre honoraire d’Expatclic. Merci de tout cœur.

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

*