Home > Fiches Pays > Comment vit-on à... ? > Vivre à la Havane en tant qu’expat

Nous remercions de tout cœur Carley, rédactrice du beau blog Home to Havana, pour cette incroyable présentation de la vie à La Havane en tant qu’expatrié.

 

La Havane, Cuba, bien qu’étant de plus en plus une destination de voyage et un point chaud, n’est en aucun cas un endroit populaire pour les expatriés. Alors que certaines des villes dans lesquelles j’ai vécu en Amérique Latine sont devenues des points fixes pour les nomades digitaux et les expatriés qui déménagent pour travailler et pour le plaisir, La Havane est encore loin d’être un haut lieu de délocalisation. C’est peut- être dû aux défis auxquels les expatriés sont confrontés pour accéder aux services bancaires mondiaux en raison du blocus américain, du ralentissement de internet ou du manque de présence d’entreprises étrangères pour attirer de nombreux travailleurs étrangers ici. Cela peut être un peu un défi de vivre à La Havane, mais pour ceux qui veulent faire le chemin, il y a tellement d’avantages à obtenir.

Visas

L’un des défis pour les expatriés qui cherchent à s’installer à Cuba peut être de trouver un moyen de pouvoir rester dans le pays. La résidence permanente est difficile à obtenir, nécessitant presque toujours un lien familial direct avec Cuba. Lorsqu’ils sont parrainés par une école, une entreprise ou une organisation internationale avec un emploi, les visas de travail ou d’ étudiants sont beaucoup plus accessibles.

 

Internet

Un autre défi pour les expatriés qui envisagent de vivre à La Havane est l’accès à internet à Cuba. Autrefois extrêmement difficile, internet est maintenant beaucoup plus accessible, beaucoup l’ont maintenant chez eux et sur leur téléphone portable. Cela aurait été totalement impensable il y a encore quelques années. Pour les expatriés habitués à se rendre dans les cafés pour travailler ou à se connecter au wifi dans les restaurants, cela peut prendre un certain temps pour s’y habituer, mais il devient plus facile que jamais d’être connecté partout.

Où vivre à La Havane

Il existe également certaines limitations pour les expatriés auxquelles ils ne sont pas confrontés dans d’autres pays. Bien que ce ne soit pas une préoccupation pour tous les expatriés, seuls les citoyens cubains et les résidents permanents sont autorisés à acheter et à vendre des biens immobiliers – quelque chose à garder à l’esprit si vous souhaitez rester à long terme.
Les prix de location, cependant, peuvent être relativement bon marché dans les quartiers animés comme Habana Vieja et Vedado, mais encore plus dans les quartiers résidentiels comme Santo Suarez, Playa ou La Vibora, à quelques minutes de bus du centre-ville.

 

Oui, il y a plus de défis et restrictions pour les futurs expatriés que dans d’autres villes, et il n’y a pas trop d’expatriés qui les acceptent. Alors pourquoi même déménager pour vivre à La Havane?

Communauté

Les défis auxquels les expatriés sont confrontés sont récompensés par le plaisir d’appeler la Havane « chez eux ». La Havane est une ville animée et dynamique avec un peu plus de 2 millions d’habitants, mais avec des poches de paix et de tranquillité résidentielle qui en font un endroit merveilleux où vivre. En dépit d’être une grande ville, La Havane est vraiment une ville où les gens connaissent leurs voisins – il y a un sentiment de communauté et de voisinage qui n’est plus très courant dans d’autres endroits. Les gens sont prêts à parler et prennent le temps de s’asseoir et d’écouter. En ce sens, elle offre une tranquillité peu commune dans de nombreuses villes, l’endroit idéal pour quelqu’un qui cherche à ralentir.

 

La culture

En tant que capitale culturelle de Cuba et l’une des plus grandes villes des Caraïbes, La Havane ouvre la voie en matière d’art, de danse, de culture et bien plus encore. Les grands centres culturels comme la Fabrica de Arte Cubano – classé par le Time Magazine comme l’un des meilleurs endroits au monde! – attire des talents du monde entier. Il y a encore moins de dix ans, des projets et des espaces comme ceux-ci ont commencé à se développer rapidement à travers la ville. C’est passionnant de voir La Havane changer et grandir et témoigner à la créativité et l’ingéniosité du peuple cubain.

 

Soins médicaux

Les soins médicaux à Cuba sont universels, complets et presque totalement gratuits pour les citoyens cubains. Pour les étrangers ayant le statut de résident permanent, les soins de santé à Cuba sont également gratuits et, comme les Cubains, les résidents permanents peuvent consulter les mêmes médecins de quartier, hôpitaux, etc.
Pour les étrangers sans statut de résident permanent, le coût des soins médicaux peut être un peu plus élevé, mais il reste faible par rapport aux normes internationales. Les visiteurs étrangers ne peuvent recevoir de traitement que dans certaines cliniques et hôpitaux conçus pour les étrangers – à La Havane, cela comprend l’hôpital Clínico-Quirúrgico Hermanos Ameijeiras et la Clínica Cira García.
Quel que soit le statut de résident, Cuba est connue pour ses soins médicaux fantastiques et accorde une priorité importante aux soins de santé pour tous.

Scolarité

Les enfants d’expatriés ont également beaucoup de choix dans leurs études. Il existe trois options pour les écoles internationales à La Havane – le Lycée Français de La Havane Alejo Carpentier avec instruction en français, le Centro Educativo Español de la Habana avec instruction en espagnol et l’école internationale de La Havane avec enseignement en anglais. Les enfants d’expatriés peuvent également accéder aux écoles publiques de Cuba s’ils le souhaitent, qui sont entièrement gratuites.

 

Explorer Cuba

La Havane est également la porte d’entrée idéale pour explorer le reste de Cuba, y compris certaines des meilleures plages des Caraïbes à quelques minutes en voiture de la ville. Varadero est à environ deux heures de La Havane, et avec son sable blanc parfaite et ses eaux cristallines, c’est l’escapade citadine idéale. Plus loin en dehors de la ville, de nombreuses plages sont à peu près aussi intactes que celles que l’on peut trouver dans les Caraïbes. Cuba garde aussi tellement de joyaux inconnus qui sont encore si loin des radars touristiques, ce qui ne se passe pas dans d’autres pays d’Amérique latine. Cela permet une incroyable facilité de voyage pour les expatriés avec tant de choses à voir à proximité.

Bien qu’il puisse être difficile de s’installer vivre à La Havane en tant qu’ expatriés, les avantages de cette ville folle et magnifique l’emportent de loin sur les défis. Alors que Cuba continue de s’ouvrir au monde, nous espérons que plus d’expatriés pourront s’installer à La Havane et découvrir cette ville incroyable.

 

Carley Rojas Avila
La Havane, Cuba
Octobre 2020
Photos ©LorenzoMoscia
(Visited 369 times, 1 visits today)

Comme vous êtes là…

...est-ce qu’on peut vous demander de nous offrir un caffe ? On rigole, bien sûr, mais pas complètement. Vous avez peut-être remarqué qu’Expatclic n’a pas de pubs ni de contenus payants. Depuis 16 ans nous travaillons pour fournir des contenus et une assistance de qualité aux femmes expatriées dans le monde entier. Mais maintenir un tel site web a des coûts très élevés, que nous couvrons partiellement avec nos propres frais d’adhésion à l’association qui gère le site, et des dons spontanés de la part de celles qui apprécient notre travail. Si vous pouviez nous donner même une toute petite contribution pour couvrir le reste, nous vous en serions profondément reconnaissant. ♥ Vous pouvez nous soutenir avec un don ou en devenant membre honoraire d’Expatclic. Merci de tout cœur.
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commenti
Inline Feedbacks
View all comments