Home > Fiches Pays > Comment vit-on à... ? > Vivre à Moscou en tant qu’expat

Il y a quelque mois, mon mari et moi avons dû postuler pour un nouveau poste. Il y avait plusieurs choix mais nous nous sommes finalement concentrés sur un mandat à Moscou. Je me suis tout de suite tournée vers Expatclic, mon merveilleux réseau de femmes expatriées, et j’ai eu la chance de trouver Leyli comme source source inestimable de soutien et d’informations. Armée de tous les détails de sa ville d’accueil, j’ai décidé de rédiger un article sur la vie à Moscou en tant qu’expatrié. Le voici donc avec l’approbation de Leyli, à qui j’adresse mes remerciements chaleureux.

Claudiaexpat

 

L’essentiel, et probablement l’information la plus importante à connaître à propos de vivre à Moscou, est le fait qu’elle abrite une véritable communauté d’expatriés de différentes nationalités. Cela reflète bien le fait que la ville a fait de grands progrès ces derniers temps. Elle s’est développée pour devenir une métropole très vivante, avec une vaste offre culturelle. Une chose est sûre: à Moscou, vous ne vous ennuierez jamais, pas même un seul instant.

Les centres culturels représentant les différents pays sont extrêmement actifs, de même que les différentes associations d’expatriés. De nombreuses activités sont organisées, avec des choses sans fin à découvrir. Il y a des cinémas qui diffusent des films en anglais et, bien sûr, de nombreux opéras et théâtres.

La ville est propre, bien organisée et très sûre. Les autorités qui contrôlent le fonctionnement quotidien de la ville sont très impliquées, de sorte que le taux de criminalité est faible.

Le trafic

La circulation est très dense et cela ne vaut vraiment pas la peine d’avoir une voiture à Moscou. Si vous souhaitez vous déplacer, Uber est disponible et les taxis sont bon marché. Le moyen le plus pratique pour se déplacer en ville ville est le métro, qui est le mieux décoré au monde. Traverser la ville devient encore plus facile car il y a de plus en plus de panneaux en anglais.

 

Le climat

Le climat est l’inconvénient majeur de la vie à Moscou. Il fait extrêmement froid pendant les hivers rigoureux et sombres, qui durent au moins six mois par an. Il y a très peu de lumière (on a calculé durant l’hiver 2017 un total de six minutes de lumière!). Heureusement, les maisons sont bien chauffées et, dans certains cas, même trop.

Maisons

En parlant de maison, les loyers sont très élevés (Moscou est une ville très chère). Le choix du logement pour les expatriés est divisé entre le district de Rosinka, où se trouvent la plupart des écoles internationales, et Arbat, dans le centre de Moscou, près du Kremlin. Rosinka se trouve en dehors de Moscou, mais il est certainement plus adapté aux personnes ayant des enfants en âge scolaire.

De nombreux expatriés envoient leurs enfants à l’école anglo-américaine (AAS), qui est aussi l’école la plus ancienne et la plus prestigieuse de Moscou, construite il y 70 ans. Elle est très chère, mais importante pour de nombreux expatriés ayant des liens avec des compagnies pétrolières et qui envoient leurs enfants poursuivre leurs études au Royaume-Uni, aux États-Unis ainsi qu’au Canada. Ce type d’école est donc indispensable. Ces expatriés résident généralement dans les collines Pokrovsky ou Rosinka, deux quartiers très populaires.

Les Britanniques fréquentent à la fois l’AAS et l’école britannique (BIS), près de Rosinka. Les autres écoles internationales en anglais sont l’English International School (EIS) et l’École internationale de Moscou (ISM), cette dernière étant plus populaire parmi la communauté des expatriés hispanophones.

Il existe de nombreuses écoles internationales exclusivement pour leurs citoyens: japonais, indonésien, suédois, etc.

Il existe une école Montessori et un lycée allemand. Dans le centre de Moscou, il y a le lycée français et l’école italienne Italo Calvino.

Quelques sites utiles pour les écoles:
https://www.goodschoolsguide.co.uk/
https://www.school-in.com/location/moscow/

Santé

En ce qui concerne les soins de santé, il existe un centre médical européen où l’anglais est parlé et qui semble être à la pointe des soins et de l’assistance. Un hôpital italien devrait bientôt ouvrir ses porte. Pour les cas plus graves, il est conseillé de rentrer chez soi.

Voyages

Les liens avec l’Italie sont nombreux et fréquents. Il y a des vols directs vers Rome tous les jours et un grand nombre de compagnies aériennes, y compris bien sûr, Aeroflot, mais aussi des compagnies européennes comme Alitalia, Lufthansa, etc.

Bureaucratie

Un autre aspect assez difficile de la vie à Moscou est la rigidité de la bureaucratie, qui implique malheureusement aussi la délivrance de visas. Vous devez toujours faire très attention de ne pas laisser un visa expirer et vous devez informer les autorités à chaque fois que vous avez un invité venant de l’étranger.

Mais dans l’ensemble, vivre à Moscou est formidable. Une fois que vous avez étudié un peu le russe (tout le monde ne parle pas anglais), entrer en contact avec la population locale n’est pas si difficile: les Russes sont réservés mais très serviables, et une fois que vous êtes devenus amis, ils vous aiment sincèrement.

Vivre à Moscou est une découverte continue, mais même à l’extérieur de la ville, il existe de magnifiques circuits vous permettant d’explorer plus loin. Sur l’Anneau d’Or, vous pouvez arriver à Saint-Pétersbourg en quatre heures et vous pourrez faire d’autres beaux voyages entre les monts Oural et le lac Baïkal.

Leyli recommande vivement le site suivant, qu’elle a trouvé très utile lors de ses premiers jours à Moscou: https://www.expat.ru/survivalguide.php

 

Claudia Landini (Claudiaexpat)
Genève, Suisse
Avril 2019
Photos ©Leyli
à l’exception de la photo principale, de Pixabay

 

(Visited 76 times, 1 visits today)

Comme vous êtes là…

...est-ce qu’on peut vous demander de nous offrir un caffe ? On rigole, bien sûr, mais pas complètement. Vous avez peut-être remarqué qu’Expatclic n’a pas de pubs ni de contenus payants. Depuis 15 ans nous travaillons pour fournir des contenus et une assistance de qualité aux femmes expatriées dans le monde entier. Mais maintenir un tel site web a des coûts très élevés, que nous couvrons partiellement avec nos propres frais d’adhésion à l’association qui gère le site, et des dons spontanés de la part de celles qui apprécient notre travail. Si vous pouviez nous donner même une toute petite contribution pour couvrir le reste, nous vous en serions profondément reconnaissant. ♥ Vous pouvez nous soutenir avec un don ou en devenant membre honoraire d’Expatclic. Merci de tout cœur.

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

*