Il y a celles qui sont les plus amenées à faire leurs bagages, celles qui ont l’horreur de voir une valise… les super organisées pour ce qu’il faut emporter ou laisser derrière, et celles qui paniquent au premier article à prendre dans le sac à dos… celles qui ont le transport payé ou qui doivent tout charger sur leurs épaules, comme un escargot. Celles qui ne partent pas sans leur peluche d’enfance, et celles qui remplissent leur valise de Nutella. Quoi qu’il en soit, les bagages pour les expatriées représentent toujours un chapitre complet. Dans cet article, Claudiaexpat se focalise sur ses seize années d’expérience dans les bagages pour vous donner quelques conseils et vous aider à ne pas paniquer!

Lorsque l’on part pour une nouvelle destination, on aimerait mettre toute sa vie dans sa valise. Du coup, même le livre que votre premier petit ami de lycée vous a offert et que vous n’avez pas pris en main depuis dix ans, devient un objet sans lequel vous ne pouvez pas vivre. Mais les bagages qui se préparent pour la nouvelle aventure dans un nouveau pays prend bientôt tout son sens et devient globalement le pont entre votre vie dans votre pays ou dans le pays précédent et la nouvelle destination. Si vous gardez cela à l’esprit, vous pourrez éviter l’ardeur de vouloir emporter, absolument tout.

Bien entendu la composition des bagages variera considérablement si vous voyagez seul ou avec des enfants. Dans ce deuxième cas, vos besoins personnels seront considérablement réduits pour faire de la place à ceux des enfants: s’il s’agit de bébés c’est encore plus volumineux!

Photo ©Claudiaexpat

Parfois, les entreprises qui vous envoient à l’étranger paient le transport d’un container dans lequel vous pouvez fourrer toute la maison, et dans ce cas, mis à part le stress lié à l’emballage de vos meubles et objets et en attendant l’arrivée, il n’y a pas à se soucier en ce qui concerne la préparation des bagages.

Par contre, quand ils ne vous paient qu’une quantité limitée de kilos, ou pire, ils ne vous paient rien et que vous dépendez donc des 20 kilos habituels, ou des 30 kilos restreints, cela devient un vrai problème de tout emporter dans une valise.

Avant tout il est bon d’essayer de comprendre ce qui peut être trouvé sur place, et ceci n’est pas si compliqué. Quand bien même il y a des objets pour lesquels on arrête de s’inquiéter, sans arriver à se décider: une cafetière en soi ne prend pas beaucoup de place et ne pèse même pas lourd, mais on vous a dit qu’on les trouvait sur place, alors pourquoi ne pas la laisser à à la maison et emporter votre shampooing spécial que vous ne trouverez certainement pas dans votre nouveau pays à sa place? Cependant les cafetières sur place coûtent certainement trois fois ce que vous paierez pour elles en Italie et donc? Il va sans dire que si vous vous soumettez à cette torture pour chaque objet, vous ne vous en sortirez jamais.

bagages

Photo ©Mociexpat

La chose la plus importante à considérer est de partir des besoins de base, et ceux-ci incluent presque toujours l’habillement: vous devez vous assurer que vous avez suffisamment de vêtements chauds, au moins au début. Dans de nombreux pays, vous pouvez trouver des vêtements de bonne qualité à des prix raisonnables même pour des températures froides, mais dans d’autres non. Dans certains pays africains, où les températures ne baissent que deux mois par an, il n’y a pas de marché pour les vestes épaisses, le pull en laine ou les caleçons de moleskine. Cependant peut-être que le jour de Noël sera gâché si vos pieds sont gelés et vos bras tremblent. Il faut donc toujours mettre un nombre raisonnable d’articles épais au fond de la valise, pour vous et vos enfants.

La deuxième chose à considérer en faisant ses bagages est l’importance de rester occupée pendant les premiers temps, lorsque vous n’avez pas encore trouvé votre logement et votre occupation dans le nouveau pays. Si vous aimez lire, vous devez impérativement recouvrir le fond de la valise de livres récents, dont la lecture peut vous stimuler et vous tenir compagnie les premiers jours, à l’hôtel ou pendant les longues soirées quand vous n’avez toujours pas d’amis avec lesquels vous pouvez sortir, la télévision n’a pas encore été connectée, ou vous n’avez pas de canapé sur lequel vous asseoir. Si vous aimez faire de l’origami, emportez suffisamment de papier pour vos compositions. Et ainsi de suite. Vous découvrirez bientôt la valeur d’un objet important emballé dans votre maison et ressorti dans le nouveau pays.

Abordons maintenant le chapitre éternel de la nourriture: malheureusement, il y a des Italiens (nes) qui, lorsqu’ils partent, emportent l’équivalent de l’entrepôt du plus grand siège de la Esselunga (supermarché italien). Par ailleurs, les aliments qui nous manquent classiquement lorsque nous sommes loin de chez nous sont tout sauf légers (la bouteille de Limoncello; les meules de Parmigiano Reggiano; les cuisses de jambon cru; les bouteilles d’huile d’olive; le pot de Nutella, et ainsi de suite), parfois pour faire de la place aux genres culinaires nous délaissons d’autres objets à la maison qui pourraient nous apporter autant de réconfort au départ.

Mais attention: dans de nombreux pays, l’importation de fromages, viandes, charcuteries est interdite et vous risquez donc de tout vous faire confisquer à votre arrivée. Renseignez-vous avant d’emporter n’importe quel type de nourriture: on m’a confisqué deux kilos de ricotta salée à l’arrivée au Honduras, de plus bien congelée, j’espérais pouvoir assaisonner les pâtes toute l’année. Une amie a subi le même traitement avec du parmesan, et elle se souvient encore maintenant des larmes qu’elle a versées.

bagages

Photo ©MammeOnline

Renseignez-vous sur la disponibilité des produits italiens sur place: normalement même dans les endroits les plus reculés du globe il y aura un italien qui aura installé sa boutique, même si les prix sont généralement inabordables.

Gardez également à l’esprit le fait qu’il arrive que les bagages se perdent. Cela se présente rarement, mais cela arrive – c’est arrivé au sac à dos rempli d’articles de réconfort d’une amie qui partait en Chine: Nutella et Parmesan étaient une trop grande source de tentation, et quand elle est arrivée à Pékin, le sac à dos n’a pas réapparu.

Ensuite, il y a aussi le cas de la valise sur laquelle vous avez énormément transpiré avant de partir, en la faisant et la défaisant une centaine de fois et en disposant les chaussettes encore plus profondément dans les chaussures qui n’arrive pas à destination en même temps que vous. Cela se produit très fréquemment, surtout si vous n’avez pas de vols directs, mais des liaisons avec peu de temps de battement entre elles. Organisez-vous pour que vous ayez toujours le strict minimum avec vous.

Si vous voyagez avec des enfants, le discours des bagages change considérablement. On sait que les enfants, plus encore que les adultes, ne voudraient rien laisser derrière eux: il leur manque l’expérience pratique pour comprendre que l’ours en peluche d’un mètre de haut ne peut pas voyager avec vous.

Dans ce cas, la question se complique par la gifle émotionnelle que vous infligez à vos enfants pour chaque objet que vous ne pouvez pas mettre dans votre valise. Préparez-vous avec une patience hors pair à leur faire autant d’espace possible: rappelez-vous que vous êtes des adultes et vous pouvez rationaliser sur la raison pour laquelle vous quittez l’Italie ou un autre pays où vous avez été heureux, mais ils ne le sont pas. Pour eux, la déchirure peut être forte et inexplicable, les objets qu’ils emportent assument donc une importance toute particulière.

Je vous conseille de faire vos valises avec vos enfants. Essayez de les guider pour laisser à la maison les choses que vous pensez ne peuvent pas être emportées (vous savez comment le faire). Faites la sélection des choses qui peuvent être apportées par la grand-mère ou les amis qui viendront en visite, et promettez à l’enfant que l’objet arrivera un peu plus tard, mais il arrivera (évidemment vous devrez tenir la promesse !!!). Donnez aux enfants une mallette (comme ceux qui entrent dans la cabine) et dites-leur qu’ils peuvent y mettre tout ce qu’ils veulent: relaxez-vous quand vous les voyez entasser le Monopoly, l’ours aussi gros qu’un bébé d’une année et une collection d’agrafes rouillées – c’est une nuisance pour vous, mais pas pour eux.

bagages

Pixabay

Si vous quittez un pays et que vous devez donc vous débarrasser de beaucoup de choses inutiles (inutiles pour vous !!) accumulées pendant votre séjour, encouragez vos enfants à les offrir, en insistant sur la valeur du geste. J’ai réussi à laisser derrière moi toute une collection de Playmobils au Honduras de cette façon. Vous m’excuserez, mais nous avions déjà un coffre plein de Legos !!!

Conseils pratiques pour faire ses valises:

  1. Si vraiment vous ne voulez pas sortir votre valise des jours avant le départ, réservez un coin de la maison où vous pourrez ranger tous les objets que vous souhaitez emporter;
  2. Mettez tous les livres au fond de la valise, mais ne déposez pas dessus des choses dures comme des chaussures à talons ou des bouteilles de shampoing car avec la pression ils vont rayer les couvertures. La meilleure chose à faire est de mettre une couche de livres, une de vêtements, puis d’autres objets durs;
  3. Si vous emportez avec vous des jeux de société de toute taille, ouvrez-les et remplissez chaque petit espace à l’intérieur d’objets de petite dimension (boucles d’oreilles, petits tubes de crèmes, médicaments, etc.);
  4. Les shampooings, savons liquides et autres substances liquides peuvent couler pendant le voyage, scellez-les ou mettez-les dans un sac en plastique que vous allez fermer;
  5. Pour sceller tout type de chose (petites bouteilles, boîtes, etc.) n’utilisez pas de scotch, cela laisse des signes horribles qui ne disparaissent plus. Le ruban adhésif est beaucoup mieux ou alors utilisez des élastiques et autres moyens;
  6. Tout le monde sait que les chaussures et les bottes doivent voyager pleines de chaussettes et de culottes judicieusement écrasées le plus possible;
  7. Si vous transportez quelques bouteilles en verre, enveloppez-les absolument dans du plastique à bulles: vous réduirez considérablement les chances de les retrouver en morceaux et avec le contenu dispersé entre les objets et les pulls….
  8. Les objets tranchants ne peuvent plus voyager avec vous dans la cabine. Afin d’éviter de vous les faire confisquer lors du contrôle, mettez-les dans la grande valise (pensez aussi au compas dans l’étui de vos enfants …). Comme ils sont pointus, enveloppez-les bien dans du papier d’emballage avec du scotch ou du plastique à bulles, pour les empêcher de percer, rayer ou endommager
  9. Une série de vêtements tels que: chemises de nuit légères, paréos, foulards, chemisettes, chaussettes et collants, etc. ils sont excellents pour être enroulés et utilisés pour protéger les boîtes en carton qui pourraient être endommagées, les coins des livres à couverture rigide, les agendas, etc. Gardez-les en dernier, également parce qu’il y a toujours des trous dans votre valise, que vous pouvez remplir avec ces articles, roulés ou écrasés de manière appropriée;
  10. Si vous emportez des objets qui “sonnent” (jouets pour enfants, réveils, etc.), pensez à retirer les piles, sinon un coup ou un mouvement brusque sur les bagages pourrait les activer, et vous risquez d’arriver à destination et de ne pas pouvoir les utiliser immédiatement.

Et n’oubliez pas …

– Dans votre bagage à main, en plus de tous les documents importants, mettez les clés, les objets de valeur (argent, bijoux, appareils photo …) et un stock de médicaments!!! (rappelez-vous que la valise que vous avez envoyée peut ne pas arriver à destination ou peut être expédiée de l’autre côté du globe !!!).

– Si vous devez transporter l’un des articles suivants, il est préférable de contacter les compagnies aériennes à l’avance:

* fusils et munitions (même si jouet !!!!)
* objets inflammables (par exemple, il n’est pas nécessaire d’apporter 30 bouteilles de laque pour cheveux!)
* planches de surf
* objets précieux tels que peintures et sculptures (il est toujours préférable de les envoyer en fret, ils sont assurés).

Évitez de mettre des allumettes et des briquets dans votre valise. Non aux bouteilles de gaz de camping !!!!

Ne mettez pas dans les valises à envoyer:

*ordinateur
* objets qui pourraient se gâter et être endommagés (les valises font un voyage assez fatigant lorsqu’elles passent de l’enregistrement au toboggan des bagages)
* BOUTEILLES !!!!!! non aux bouteilles en verre (pensez aux pauvres passagers qui à cause de vous auront des valises tachées d’huile ou de parfum …).

Si vous avez d’autres conseils pratiques à donner pour préparer les valises (je suis sûr que vous en avez !!!) écrivez-nous !!!!

Claudia Landini (Claudiaexpat)
Lima, Pérou
Juin 2006
Traduit de l’italien par Carolexpat
(Visited 9 times, 1 visits today)

Comme vous êtes là…

...est-ce qu’on peut vous demander de nous offrir un caffe ? On rigole, bien sûr, mais pas complètement. Vous avez peut-être remarqué qu’Expatclic n’a pas de pubs ni de contenus payants. Depuis 15 ans nous travaillons pour fournir des contenus et une assistance de qualité aux femmes expatriées dans le monde entier. Mais maintenir un tel site web a des coûts très élevés, que nous couvrons partiellement avec nos propres frais d’adhésion à l’association qui gère le site, et des dons spontanés de la part de celles qui apprécient notre travail. Si vous pouviez nous donner même une toute petite contribution pour couvrir le reste, nous vous en serions profondément reconnaissant. ♥ Vous pouvez nous soutenir avec un don ou en devenant membre honoraire d’Expatclic. Merci de tout cœur.

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

*