Home > Vie à l'étranger > Travailler en expatriation > Sous le charme toscan
charme toscan

Ceci est l’histoire d’Ellen Sutherland, une américaine arrivée dans le Bel Paese en tant que jeune fille et tombée sous le charme toscan.

 

J’adore la Toscane non seulement pour sa beauté incomparable, mais aussi pour son incroyable diversité humaine. Pendant des siècles, elle a attiré toutes sortes de voyageurs, d’artistes et d’esprits créatifs.

Après la Seconde Guerre mondiale, elle s’est ouverte aux agriculteurs arrivés en masse, aidés par une loi qui garantissait de grands avantages à ceux qui voulaient travailler ses champs, perpétuant ainsi la riche tradition agricole qui a toujours caractérisé la région.

Plus récemment, elle a été envahie par des Allemands et des Anglais qui, avec leur monnaie forte, pouvaient acheter les splendides propriétés de campagne qui remplissent les livres et les films d’arrière-plans romantiques.

Et encore plus récemment, la Toscane a accueilli de nombreux migrants de pays moins favorisés et les a intégrés dans ses villes et ses routines sociales.

La Toscane d’aujourd’hui est une région très variée, qui accueille de nombreuses histoires, initiatives et efforts humains. C’est une mosaïque de nationalités et de cultures différentes qui ont fusionné au fond d’une incroyable richesse de paysages, de traditions et de solidité gastronomique.

charme toscan

Ellen Sutherland est une victime du charme toscan. Son histoire d’amour avec la région est intéressante car elle a commencé à un moment où le flux important d’acheteurs étrangers n’était pas encore arrivé.

C’est en 1973 qu’Ellen est partie en voyage en Italie avec une amie. Les choses étaient évidemment différentes. Il n’y avait pas de téléphones portables, d’internet, de trains à grande vitesse…

Ellen a commencé son tour en Italie par le nord et, lorsqu’elle est arrivée en Toscane, elle y a laissé une partie de son cœur, notamment en tombant amoureuse d’un homme toscan.

Elle a continué son voyage et quand elle est arrivée en Sicile, elle a ramassé le courrier (à l’époque on donnait l’adresse d’un bureau de poste placé quelque part dans l’itinéraire) et a vu que Lufthansa l’avait acceptée en tant qu’hôtesse.

Divisée entre l’idée de commencer un nouveau travail passionnant et le désir de rester en Italie, Ellen a décidé de retourner à Houston, sa ville natale, de mettre fin à sa relation avec son petit ami resté là-bas, et de prendre le temps de réfléchir sur son avenir pendant qu’elle commençait son nouveau travail.

C’est grâce à cette expérience qu’Ellen aujourd’hui parle l’allemand parfaitement. En ajoutant l’italien, son anglais natal et le français, Ellen est en mesure d’accueillir les clients dans son magnifique B & B Boccadalma de manière toujours chaleureuse.

Oui, parce que l’histoire d’Ellen avec la Toscane a repris quand elle a décidé de revenir et de rester avec l’homme dont elle était tombée amoureuse, qui était le propriétaire d’un beau camping qui existe toujours (Punta Ala Camping) et qui aujourd’hui est géré par son fils.

charme toscan

Boccadalma, le B&B de Ellen

Ellen a décidé d’ouvrir le B & B après la mort de son mari, en utilisant une partie de la maison où elle habite et en créant un lieu chaleureux et intime avec quatre chambres confortables et une belle cuisine commune. La maison est entourée d’oliviers et offre une vue spectaculaire sur la région.

Ellen connaît la Toscane profondément, maintenant. Avec son nouveau partenaire, elle la parcourt à moto et continue à découvrir de nouveaux endroits, des restaurants, des villages et des coins cachés, qu’elle partage ensuite avec ses clients. Elle connaît le vent toscan, la météo, les gens, la culture, les particularités et les meilleurs restaurants.

charme toscan

La vue depuis Boccadalma

Pendant mon séjour à Boccadalma avec une amie, elle nous a donné beaucoup de conseils utiles pour profiter au maximum de nos trois jours dans ce magnifique point toscan entre Follonica et Castiglione della Pescaia.

J’étais déjà heureuse de pouvoir passer quelques jours à la plage avec une amie chère. Lorsque j’ai découvert que Boccadalma appartenait à une expatriée, je l’étais encore plus. Après avoir écouté l’histoire d’Ellen, je lui ai promis de le partager sur Expatclic. La voici.

Le site web de Boccadalma: https://www.boccadalma.com/

Claudia Landini (Claudiaexpat)
Toscane
Octobre 2018
Photos ©Claudiaexpat à part la photo de Ellen, de sa proprieté
Article traduit de l’anglais par Claudiaexpat

 

(Visited 3 times, 1 visits today)

Comme vous êtes là…

...est-ce qu’on peut vous demander de nous offrir un caffe ? On rigole, bien sûr, mais pas complètement. Vous avez peut-être remarqué qu’Expatclic n’a pas de pubs ni de contenus payants. Depuis 14 ans nous travaillons pour fournir des contenus et une assistance de qualité aux femmes expatriées dans le monde entier. Mais maintenir un tel site web a des coûts très élevés, que nous couvrons partiellement avec nos propres frais d’adhésion à l’association qui gère le site, et des dons spontanés de la part de celles qui apprécient notre travail. Si vous pouviez nous donner même une toute petite contribution pour couvrir le reste, nous vous en serions profondément reconnaissant. ♥ Vous pouvez nous soutenir avec un don ou en devenant membre honoraire d’Expatclic. Merci de tout cœur.

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

*