Home > Asie > Pakistan > L’hospitalité au Pakistan: de quelle manière sont accueillis les invités

Carolexpat nous décrit un des rituels communs dans son pays d’accueil, le Pakistan, à savoir la manière dont les gens pratiquent l’hospitalité. Il s’agit d’une coutume et manière de vivre commune dans tout le Moyen-Orient mais avec des différences selon les pays ou régions.

 

L’hospitalité est le fait de recevoir un invité, de l’accueillir, de prendre soin de lui afin qu’il se sente à l’aise. Le monde oriental est particulièrement renommé pour son hospitalité envers les voyageurs. L’hospitalité au Pakistan est particulièrement important.

Au Pakistan le terme de “Mehman Nawazi” est le nom donné à l’hospitalité, pratique quotidienne auprès des gens de la famille, des voisins, des personnes arrivant d’une autre ville voire d’un pays lointain. Les pakistanais adorent recevoir et font en sorte que les invités soient considérés tel un membre de la famille .

Les points principaux des rituels locaux sont:

  • Le maître de maison invite ses amis précisant qu’ils sont tous invités, cela signifie que lorsque vous invitez une famille de sept personnes vous ne savez pas s’ils arrivent à sept ou à deux…il faut dans ce cas de toute manière prévoir de la nourriture pour sept ou plus …
  • Les invités non programmés peuvent débarquer pratiquement à n’importe quel moment de la journée surtout des membres de la famille. S’il s’agit d’amis ou de personnes hors du clan de la famille, ces dernières téléphonent le matin même précisant qu’il arriveront dans quelques heures – cela signifie en général: nous arrivons à l’heure des repas et mangeons avec vous ! 
  • Au Pakistan les hôtes ne prennent pas forcément le repas avec les invités, ils servent le thé mais ne se servent pas eux-mêmes, ils s’asseyent et entretiennent la conversation…

Recevoir des visiteurs afin de bavarder autour d’un chai ou d’un repas suivant l’heure à laquelle les personnes arrivent. Le rituel du chai, thé pakistanais, est expliqué dans cet article.

chai pakistanais

On ne laisse jamais un invité sans nourriture; si la personne arrive en dehors des heures des repas, un jus de fruit ou une boisson gazeuse seront servis accompagnés de fruits pelés, coupés et disposés directement sur plusieurs assiettes. L’hôte présente parfois les fruits entiers et les coupe devant les invités.

En hiver des fruits secs peuvent être offerts. Il y a toujours un encas en réserve dans les cuisines pouvant être servi à tout moment, faute de quoi les enfants de la famille sont envoyés à la petite échoppe du coin de la rue afin d’acheter de quoi nourrir les visiteurs

Dans chaque famille les trois quart des plats, assiettes, objets et décorations les plus belles sont mis de côté et conservés pour les invités uniquement. Certaines maisons possèdent leur salon réservé pour les invités où les membres de la famille n’entrent pas et est entretenu à cet effet.. 

repas pakistanais

Un repas consiste en un plat de riz et de poulet il s’agit des deux coutumes typiques présentes dans tout le pays des villes aux villages isolés. Ensuite deux ou trois autres plats de viandes diverses, deux ou trois bols de légumes et lentilles, de la crème vanille ou flan, des fruits et du thé vert.

Les femmes cuisinent durant de nombreuses heures afin de préparer tout le festin. En cas de visite ponctuelle et lorsque les hôtes ne sont pas avisés, un plat de riz, du pain et du poulet sont cuits sur le moment et ajoutés au plat cuisiné initialement. 

Les pakistanais sont chaleureux et adorent recevoir des invités, cela fait partie de leur culture et de leur style de vie. Les gens n’aiment pas la solitude et aiment communiquer et parler. 

Plus les invités resteront longtemps, plus les hôtes seront satisfaits. Les étrangers sont respectés et invités très facilement dans une famille pakistanaise, la plupart des maisons ont des annexes réservées aux invités. Précisons que l’hôte ne demandera jamais à son invité le temps qu’il compte rester dans sa maison, la durée est indéterminée, il est le bienvenu et la question ne se pose pas. 

Plus la personne appartient à une classe aisée et a un niveau élevé plus le nombre de plats augmente. Nous constatons effectivement une différence entre l’hospitalité envers une personne pauvre et une autre de classe élevée ou de rang important. Le fait de ne pas traiter les hôtes de la même manière fait partie de la théorie de la différence des classes sociale expliquée dans un article précédent.  

L’hospitalité se retrouve dans les communautés pakistanaises vivant à l’étranger, le scénario est identique et la chaleur humaine toujours présente. 

 

Carole Sahebzadah (Carolexpat)
Pakistan
Mars 2021
Fotos ©CaroleSahebzadah
(Visited 38 times, 1 visits today)

Comme vous êtes là…

...est-ce qu’on peut vous demander de nous offrir un caffe ? On rigole, bien sûr, mais pas complètement. Vous avez peut-être remarqué qu’Expatclic n’a pas de pubs ni de contenus payants. Depuis 16 ans nous travaillons pour fournir des contenus et une assistance de qualité aux femmes expatriées dans le monde entier. Mais maintenir un tel site web a des coûts très élevés, que nous couvrons partiellement avec nos propres frais d’adhésion à l’association qui gère le site, et des dons spontanés de la part de celles qui apprécient notre travail. Si vous pouviez nous donner même une toute petite contribution pour couvrir le reste, nous vous en serions profondément reconnaissant. ♥ Vous pouvez nous soutenir avec un don ou en devenant membre honoraire d’Expatclic. Merci de tout cœur.
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commenti
Inline Feedbacks
View all comments